<body>
BIENVENUE
Ingrid. 32 ans. Amoureuse des chats (surtout les siens). Et des chiens (surtout le sien). Et de son homme (le meilleur). Passionnée de jardin depuis 2 ans. Accro à Instagram. Ne connaît pas du tout Twitter. Ne collectionne rien. Hormis les sourires. Et elle parle à la 3ème personne. Faut croire que ça fait "plus mieux". Bref, une fille anormalement normale...
sign

menu

ARCHIVE



COPYRIGHT
  • Contenu : Mémorables Oublis
  • Images : Auteurs respectifs
  • Codage HTML : Dorkistic & Mémorables Oublis

  • Header : Mémorables Oublis
  • Thème : L'amoureuse - Carla Bruni
  • Version : n°15
  • Administration : Privé










4 années
Déjà ?! Ou devrais-je dire seulement ? Je ne sais pas comment définir ces 4 années passées avec toi. J'aurais pu lister les pour et les contre mais ça serait dégueulasse. Ça voudrait dire que je doute de toi. De nous. Puis j'ai voulu faire un article où j'énumère tes petits défauts (tes collections de bouteilles vides dans la chambre (bordélique, héritage maternel) que je finis par affectionner (difficilement)) mais rien à faire, la balance penche nettement vers le positif.

Quatre années de jolis moments. Et de dures épreuves aussi. Mais tu es resté. Tu as subi. Tu m'as gardé la tête hors de l'eau. Dans tous les cas, tu es juste incroyable. Je ne doutais pas de ta générosité mais je ne pensais pas que tu en avais autant en toi. Et pour moi.

Quatre années avec beaucoup de rires et de sourires. Peu d'engueulades. Les déceptions, les trahisons, je les ai vécu. Non pas seule. Mais à deux. Avec toi. Car tu es toujours là. Pour me faire sourire. Pour sécher mes larmes. Et me prouver que la vie peut être belle. A tes côtés, elle l'est. Crois-moi.


Quatre années... J'en redemande...

Libellés :

COMMENTAIRES : (0) REPONSE(S)



Sablés à la noix de coco
T'en as qui font des soupes pour se réchauffer en cette venue froide d'automne (c'est français c'que j'dis là ?). T'en as d'autres qui apprécient les infusions toujours pour les mêmes raisons. Et t'as l'autre catégorie dont je fais partie : l'opération Grocu. M'enfin, dans mon cas, c'est plutôt Grobide.

Bref, repoussant le plus possible les soirées raclette et fondue (le nécessaire étant déjà dans le frigo), je me lance dans les desserts. Oui parce que les deux dernières fois que j'en ai fait, c'était du Alsa. Du coup, je ne l'ai tellement pas assumé qu'il fallait que je répare ce dérapage culinaire qui ne me correspond pas.

Bon. Un dessert. Facile et rapide. Ayant tous les ingrédients à portée de mains. Ce sera donc des sablés à la noix de coco (Monsieur raffole de la coco. Ca m'aide à moins culpabiliser puisque je sais qu'il en mangera plus que moi).

Bref, j'ai fait des sablés à la noix de coco. Et comme je ne pensais pas en faire un article, je suis désolée pour la pauvreté de ma photo. Puis l'excuse "Bah refais des sablés" n'est point acceptée par l'ange qui trône sur mon épaule gauche.

(Tu noteras l'intro de 10m de long pour proposer une recette).

Pour une douzaine de sablés :
- 250gr de farine
- 1 œuf
- 120gr de beurre mou
- 120gr de sucre
- 80gr de noix de coco râpée

01. Tu préchauffes ton four à 180°.
02. Tu jettes tout les ingrédients dans un saladier.
03. Tu malaxes avec ta mimine toute propre.
04. Ensuite, t'as deux solutions :
- La technique tout beau tout propre : étaler la pâte et faire des ronds avec des emporte-pièces.
- La technique dégueulasse (mais on s'en fout, on n'est pas là pour manger avec les yeux) : tu fais des petites boulettes que tu aplatis ensuite dans la paume de ta main.
05. Dans tous les cas, tu déposes tes sablés sur une plaque de cuisson avec papier sulfurisé.
06. Et tu enfournes pour 10min !

Ne fais pas la même connerie que moi. Dès le délai écoulé, sors-les ou ouvre la porte du four. Sinon tes sablés ressembleront au caillou pour ricochet. Il faut donc qu'ils soient blancs qui virent seulement au doré. Passé ce délai, je ne veux rien à voir avec ton dentiste.

Verdict : On sent bien la noix de coco. J'ai réduis en sucre et je pense que l'on peut encore réduire en beurre car je le trouvais un peu trop présent à mon goût.



Libellés :

COMMENTAIRES : (0) REPONSE(S)



Le parcours du combattant
Comme je vous l'ai annoncé dans mes dernières brèves, je vais avoir un poisson (un combattant, d'où le titre). Et je ne pensais pas que ça serait aussi compliqué !

Il ne suffit pas d'acheter un bocal, une plante et d'y plonger un poisson. Ça serait bien trop simple. Et personnellement, vous faites ce que vous voulez concernant le combattant mais moi, il m'est impossible de supporter ce poisson dans un verre. Beaucoup disent qu'il est heureux dans un si petit espace mais les rares fois où j'en ai vu un dans un bac de 5L, je peux vous dire qu'il occupait l'espace et avait l'air serein, heureux.

Bref.

Le choix du poisson fut rapide. Un combattant, ça vit seul. Point barre. Et ça, ça se sait depuis que ce poisson est devenu une mode pour les amateurs/débutants en aquariophilie (même s'il y en a encore qui insiste pour y mettre un couple). Bon, mais ensuite ? Et c'est là que le parcours du combattant débute.

Qui croire ?! Parce que les informations que j'ai pu glaner ici et là se contredisent beaucoup. Et il y a de quoi péter un câble et abandonner l'idée. Oui, pour un simple poisson. Parce qu'on dit internet mais les personnes qui sont censées te conseiller en magasin ne sont pas des plus expérimentées. Et je ne parle pas du petit jeune qui bosse durant les vacances ou qui fait un stage de vente/commerce. Je suis tombée sur des vendeurs pas forcément là pour vendre (ce que j'ai même trouvé bizarre d'ailleurs) mais qui ne se sont pas gênées à déglinguer internet. En attendant, c'est grâce à ce dernier que je vais pouvoir accueillir ce poisson dans de bonnes conditions.

Pour en revenir au combattant, comme dit plus haut, je ne peux assumer d'avoir ce petit être dans 200ml d'eau. Après moult recherches d'aquariums à petit prix, je me suis rendue dans un magasin de jardinage pour en acheter un. Tu t'attends à ce que le vendeur te propose le top du top. Mais lorsque je lui ai parlé d'un aquarium de 19L pour 80€ avec chauffage intégré, il m'a fait comprendre avec son petit sourire que c'était de la connerie. Ok va vivre une semaine dans un cagibi de 2m² et on pourra parler de ce qui est bien pour ce poisson.

Ensuite, peu convaincu de mon choix d'aquarium, il a également critiqué mon choix de plantes. Je souhaitais des plantes naturelles et qui n'accrochent pas les nageoires du combattant. Là encore, il m'a répondu, sourire aux lèvres, qu'il fallait que j'arrête de croire Internet.

Quant au chauffage, il m'a également dit que c'était inutile. De toute façon, la nuit en magasin, il fait 17° et ils ne se portent pas mal...

Décidément, ce vendeur faisait tout pour rien nous vendre ! Malgré tout, nous sommes repartis avec l'aquarium de 19L même s'il nous a répondu que c'était idiot de prendre si gros pour un poisson.

Deux jours après, nous achetions les plantes dans un autre magasin. Le vendeur n'a pas contesté les choix. Par contre, ce fut moi qui ai dû lui expliquer pourquoi nous ne prenions pas le poisson. Bon ok, il a avoué qu'il ne s'occupait pas du rayon animalerie mais là encore, il a remis en questions les informations que j'ai glané sur internet.

Et dernièrement, dans un troisième magasin botanique (t'as compris l'enseigne), j'ai attrapé un vendeur pour qu'il me confirme que l'on peut intégrer un escargot dans l'aquarium avec le combattant. J'ai eu droit à un discours sur le fait que le combattant va l'attaquer, le tuer, le manger, qu'il devait rester seul. Mais alors vraiment seul. Ok, mais c'est quoi le truc gluant avec une coquille sur la vitre intérieure de l'aquarium où se trouve un combattant ? T'as l'air con mon petit bonhomme hein ^^ Il a fini par me dire que ce mélange était rare mais qu'il fallait éviter. Mouais...

Bref tout ça pour dire que c'est bien beau de cracher sur Internet mais en attendant, c'est grâce à lui que j'ai obtenu des informations justes et précises sur ma nouvelle acquisition. Internet, c'est comme les vendeurs. Faut pas toujours tout croire à ce qu'on lit et entend. Parce qu'à ce jour :
- je n'ai pas trouvé un seul site qui proposait de plonger n'importe quel poisson dans un aquarium fraîchement acquis (il faut attendre 3 à 4 semaines)
- Un amoureux des animaux et amateurs de poissons n'a jamais approuvé l'existence de ces combattants dans de si petits contenus. L'idéal étant un 15L. Minimum.
- 9 fois sur 10, il est conseillé d'installer un filtre (c'est tout de même plus simple pour l'entretien) et un chauffage (si vous me trouvez une vingtaine de messages disant que 19°, c'est largement bien, ne vous gênez pas à me donner les liens. En attendant, j'ai suivi les 95% d'avis que j'ai pu lire qui préconisent idéalement 25°).
- Quant aux plantes, bien entendu, les vraies sont plus belles que les synthétiques. Sachant que ces dernières ne contribuent pas à un bon fonctionnement de l'eau dont le poisson a besoin. Et toujours concernant la déco, beaucoup d'avis préconisent un choix réfléchi. Il ne suffit pas de mettre n'importe quoi. Pensez au voile qui peut se déchirer dans un élément du décor. Ce qui peut entraîner la pourriture des nageoires, une mauvaise santé du poisson. Pour ensuite l'enterrer dans le jardin ou le jeter dans les toilettes.

PS : L'après-midi, après avoir rédigé cet article, j'accueillais Croustibat (Crousti pour les intimes (Findus, ça sonne bof bof je trouve)). On était partis pour faire tester l'eau et au final, plutôt que de réserver le poisson (car y en a qu'un qui nous plaisait et qui était vif), bah on l'a embarqué avec nous. Depuis jeudi, je suis de nouveau Maman d'une bébète qui a été mis dans ma grosse théière en attendant que les nitrites de l'aquarium baissent. C'est une affaire d'une semaine. Et vous savez quoi ? Le vendeur à qui ont a eu affaire fut compétent ! Lui-même ayant plusieurs aquarium chez lui. Il n'a pas cherché à vendre ni à me contredire. Il m'a super bien conseillé. Et ça, bah ça fait plais' (et sachez que Iago s'en fout comme de l'an 40).



Libellés :

COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



«