Point de non-retour

Il y a des moments où nos paroles dépassent nos colères. On s'excuse puis on oublie. On avance... Jusqu'au jour où ces moments deviennent quotidien et de plus en plus forts... Jusqu'au jour où on se dit : Je n'ai plus de père... C'est terminé et j'y ai bien réfléchi... Je ne le dis pas sur le coup de la colère. Je ne reviendrais pas non plus sur ma position... Dès l'adolescence, j'ai vite compris qu'il n'était pas un papa comme les autres. Il n'était pas fait pour se marier et encore moins pour avoir des enfants. C'est quelqu'un de très personnel et solitaire. Seuls son jardin et son vélo l'intéressent... Sa façon d'aimer est de placer un peu d'argent sur le compte de ses enfants de temps en temps... Maman a été conditionnée d'entrée : ne pas dire ou faire ça. Laisser les autres parler sur toi. Non, tu t'achèteras pas ça car j'aime pas/pas envie/pas le moment etc... Puis il en fit de même avec moi et ensuite mon frère... On a toujours dû faire comme bon lui semblait et peu importe ce qu'on en pensait. Il a programmé sa vie comme il a programmé la notre, nos études, nos sorties... Un soir de Noël, je lui ai dis qu'il était un étranger à mes yeux. C'était dans le but de lui faire un choc, qu'il ouvre les yeux. Mais il n'en fit rien... Je me suis fais passer pour la méchante, j'ai culpabilisé, j'ai demandé pardon puis on a continué nos vies... C'est quelqu'un qui ne parle jamais sauf quand c'est pour parler jardin et vélo, ça va d'soit ! Il ne laisse jamais rien paraitre de ses sentiments... Recevoir ou aller chez des gens, c'était compliqué... Il ne dit pas un mot. Ca met forcément les autres mal à l'aise. Ils se sentent pas appréciés... Ou bien quand il ne parlait pas, c'était pour lancer des piques méchantes sur Maman. Devant les autres, c'est plus comique... Mais elle a appris à se taire, à encaisser... Avec ses enfants, il n'est pas mieux. Il n'a jamais pris la peine de passer un peu de temps avec nous. Jamais on a eu une conversation père-fille/fils. Le jour de nos naissances, il n'a pas voulu quitter son jardin (les carottes à planter, ça ne pouvait pas attendre !). Tout père doit normalement connaitre la couleur préférée de son enfant, ce qu'il aime/déteste dans la nourriture, son style de musique etc... Eh bien pas chez nous... Oui, à force on s'y habitue mais ces derniers temps, c'est devenu invivable. Il profite de sa maladie pour nous narguer. Il nous provoque, se moque de nous, n'a aucun respect envers sa femme si dévouée qui a quitté des journées de travail pour l'emmener passer ses tests à l'hopital (imaginer si on retournait la situation). Elle doit se coltiner des centaines de bocaux et verrines de confiture chaque année alors qu'elle n'a jamais rien demandé, doit ramasser son linge qu'il laisse trainer dans la maison et doit surtout faire comme il l'a décidé... Il y a 3 semaines, je me suis fais insultée car j'ai eu le malheur de naître frileuse alors que lui ne l'est pas. Il a toujours été ainsi. Certes, l'Alzheimer aggrave peut-être son comportement mais à l'heure actuelle, c'est son caractère-même qui le faire agir ainsi. Maman ne peut plus rien faire sans qu'elle soit critiquée... Elle ne peut plus aller chez sa mère sans qu'il se dise "Ca y est, elle va aller gueuler sur moi". Oui car Papa est très parano ! On ne peut pas aller passer l'après-midi à faire les magasins sans qu'il se mettent des idées impossibles en tête... Puis alors lui faire comprendre qu'il y a une différence entre "oublier et cacher les choses", j'vous en cause même pas ! Depuis une douzaine d'années, il a décidé du jour au lendemain qu'on recevrait plus personne et qu'on refuserait les invitations. Maman a toujours fait en sorte de tourner les excuses d'une façon à ce que ce soit pas mal pris par les gens... Mais faut pas trop les prendre pour des cons... La seule personne qui vient de temps en temps, c'est mon oncle qui touche à tout : mécanique, électricité etc... Et même là, c'est l'engueulade assurée car "j'aime pas ses clopes, c'est pas de ma famille, on peut faire confiance en personne" etc... Hier, ce fut la goutte d'eau qui a débordé du vase... Il a provoqué ma père avec une telle méchanceté que je n'ai pu me taire. Car oui, sa fille si silencieuse qui doit limite dire merci aux insultes que sa chère famille lui lance, a décidé de l'ouvrir depuis 2 ans. Je vais sur mes 27 ans et mes 27 années furent programmées et parallèlement un désastre. Mon enfance fut malheureuse, je n'ai pas eu d'adolescence. Je n'ai jamais connu les sorties. Je n'ai pas d'amis. Je n'ai aucune estime de moi. Je ne suis pas autonome. Imaginez la fille de ma cousine de 8 ans qui sait ramener un colis à La Poste et moi, pas... Jamais osé, la peur de gaffer et qu'on rit de moi, à 27 ans... Je vous vois sourire, je comprend, je ne vous en veux pas... Je suis la fille potiche qui va toujours dans le sens des autres pour éviter les conflits. Je suis la fille associable car j'ai finis par m'habituer à rencontrer personne... Ou bien parce que j'ai cette trouille de ne pas plaire, d'être jugée, de mal faire... Bref, je ne sais pas pourquoi je raconte tout ça. Peut-être une envie soudaine... Peut-être aussi parce que je ne supporte plus d'entendre "c'est la maladie qui veut ça". Je dois me prendre en mains quitte à perdre le père que je n'ai jamais eu. Je ne veux plus me laisser faire. Hors-de-question de continuer dans son jeu. Je défendrai Maman qui a encore des années devant elle. Je refuse qu'on se rende malades à cause de lui tout comme je refuse de continuer plus longtemps à être la marionette d'un homme qui n'a jamais eu aucune reconnaissance, aucune attention envers des personnes qui ont tout fait pour lui...

De retour

Merci pour vos messages de soutien et en particulier à Pucca qui était la seule à vraiment savoir combien Minouche comptait pour moi. Vos paroles m'ont fait chaud au coeur... Ca fera une semaine demain qu'elle est partie et elle manque toujours... Son absence se fait ressentir dans la maison et les habitudes persistent encore à rester. En même temps, ce n'est pas en quelques jours qu'on va balayer 13 ans de vie... J'ai fais silence radio. J'suis comme ça : quand je vais pas bien, je m'éloigne de tout alors que je devrait faire le contraire afin d'éviter de tomber dans la déprime. Voilà pourquoi je me force à revenir... J'espère donc que vous aurez compris mon absence d'MSN et de la toile... Pour changer de sujet, je suis curieuse de savoir comment vous êtes arrivés sur mon blog. Je pense à Maud qui dit être arrivée par hasard ici, Angélique qui me lit de temps en temps et enfin Joachim qui me lit depuis la Finlande (et moi qui pleure avec les températures qui frôlent le 0 dégré...).
En vrac : J'arrive plus à maigrir depuis 2 mois et je fais rien pour changer. Je vois une lueur d'espoir quant à la récupération de mes affaires de chez mon ex (avec qui je veux vraiment pas garder contact finalement). Ma mère ne travaillant plus (loi à la con sur les jours de carence), on sort faire les magasins de déco et ça m'bouffe de ne pas avoir d'argent pour refaire ma chambre. J'écoute : Compil' Lounge Je regarde : Dans la peau de Bush Je suis fan de : Le blog de Vincent

06/1996 - 17/01/2009

(photo prise 1h avant son départ)
Les seuls êtres qui ne m'ont jamais trahi, déçu, trompé, abandonné, oublié etc... ce sont mes chats. Et celle qui a partagé la moitié de ma vie, s'en est allée à 11h45. Elle, c'est Minouche, ma pamprenuche, ma choupinette, ma 'rosse bombonne, ma doudoune et j'en passe... Minouche c'était ça : - Tu ne pouvais pas t'asseoir sans qu'elle vienne grimper jusqu'à ton épaule - Elle faisait ses pompes dans mes cheveux - Elle restait devant ses gamelles tant qu'on ne changeait pas les croquettes - Elle adorait son micro-ondes pour dormir ou regarder dehors (faire la vaisselle va être dur...) - Elle préférait l'eau de l'évier que celle de sa gamelle - Elle passait ses journées/nuits devant le fourneau, dans sa paniotte - Elle miaulait sans le son - Elle ronronnait des heures rien qu'en la touchant du doigt - Elle courrait pour m'accompagner aux WC (pour des câlins) et elle ne le faisait qu'avec moi - Elle n'a jamais été aggressive et fut d'une patience royale quand je l'embêtais - Elle adorait être coiffée - Elle n'a jamais su boire sans s'en mettre partout la truffe et le mur - Elle accourait si elle entendait des disputes entre chats ou entre parents/enfants Mais surtout, elle avait ce don de venir se blottir contre moi à chaque fois que je pleurais... Et là, je n'ai personne... Alors oui, j'ai 26 ans. Oui je suis raide dingue des chats. Oui, je risquerai ma vie si je pouvais sauver la leur. Oui, je suis effondrée. Mais non, ce n'est pas qu'un chat. Un animal, ça ne juge pas. Ca n'a pas de fond méchant. Un animal, ça demande rien en retour. Un animal, c'est le plus beau cadeau que la vie ait faite car il apporte de l'amour, ne nous fera aucun mal, comble nos solitudes et on peut lui faire entièrement confiance... Choses que je ne trouverai jamais chez un humain... Bref, tout ça pour dire que je viens de perdre celle qui comptait énormément pour moi. J'ai été là pour elle comme elle l'a été pour moi. Elle aura bien vécu, notre maison étant un palace pour mes 4 pattes, même si ces derniers mois, sa convalescence fut longue et douloureuse. Je sais qu'elle est partie heureuse, aimée et reconnaissante. C'est tout ce dont je voulais... Une nouvelle vie commence, des habitudes à oublier maintenant qu'elle n'est plus là... J'ai mes autres chats pour combler son absence mais jamais l'un d'eux ne remplacera ce qu'elle a été et restera : ma meilleure amie, celle que j'ai jamais eu en tant qu'humain...


Je suis en vie

Non, je ne suis pas morte... C'est juste que je n'étais pas vraiment présente ces derniers temps... C'est surtout que j'ai enfin fini de regarder l'intégral de Friends ce qui explique un peu mon absence d'MSN et du blog... Et maintenant, il y a le forum qui marche vraiment très bien depuis son ouverture, il y a une semaine. Ca me demande pas mal de boulot donc là aussi, j'ai été silencieuse...

Bon OK, ce ne sont que des excuses. En fait, j'ai rien à raconter. C'est pas la forme que ce soit santé, famille, quotidien. Et donc, forcément, rien de neuf qui mérite un article... Quand je ne suis pas sur le forum ou sur MSN, je suis dans mon lit à mater un film ou bien je suis partie me promener en forêt avec le chien. D'ailleurs, je lance un ras-le-bol : je fais pas loin de 12km par jour et je perds pas un gramme... Y a parfois de quoi être démotivée. Non pas que je sorte pour maigrir mais quand même, un minimum de résultat serait le bienvenu !

Mon père est difficile à vivre. Et l'pire dans tout ça, ce n'est pas la maladie puisqu'il a toujours été comme ça, je l'ai connu ainsi... Il râle car on chauffe trop dans la maison : il fait 12° et nous sommes en gros pulls... Ce ne sont pas des conditions normales surtout que je suis la seule frileuse des 4 ! Mais on doit dire/faire/penser comme mon père sinon c'est le drame... On s'est engueulé (car j'en ai marre de cailler) et il en est ressorti que je suis une méchante (l'hopital qui s'fout d'l'infirmerie là). Bref...

Et comme si ça ne me suffisait pas, mon ex qui revient faire les yeux doux. Enfin non, il a rien fait de tel mais il est "gentil" ce qui n'est pas dans ses habitudes depuis quelques mois... Ah mais vi, c'est normal, il est de nouveau célibataire, ça explique tout ! Alors non, je ne me fais pas d'espoir, vraiment rien de tout ça. C'est juste que je fais partie de ces personnes qui veulent garder contact avec celles qui ont compté dans leur passé. Maintenant, le dilemne est de savoir si j'peux reprendre contact avec lui sans souffrir, sans qu'il m'utilise etc... Et là, le choix est difficile... Je recommence à me poser plein de questions...

Sinon, j'ai gagné l'album d'Erin McCarley sur CTN-Music. Oui encore... (Non Alias, ne change pas le système de votes !). Je pourrais presque quitter iTunes et FNAC tellement je suis gâtée ♥ mais il y a parfois des artistes introuvables dans le commerce, ce qui fait que j'adore ce site et que je mets tout en oeuvre pour remporter à chaque fois un album...

J'écoute :
Je regarde : La saison 3 de Prison break.
Je suis fan de : Les philtres d'amour

Concours encore et toujours

Je ne sais pas qui se cache derrière le pseudo Alias (un jour, j'y arriverai !), mais il sait rameuter les filles (enfin moi en tout cas ^^).

Encore un concours en ligne !

Oui, je sais, j'abuse... J'ai gagné 3 prix en 6 mois mais que voulez-vous ? J'adore la musique, y a que là que je gagne et puis je suis pas
(encore) blacklistée :p. Donc même topo qu'ici : vous votez pour mes deux commentaires (en même temps, si vous n'aimez pas mes slogans, je ne vous en voudrais pas hein... juste un peu XD). Et je convoite l'album d'Erin McCarley car il est dédicacé et c'est le seul album physique de ce concours.

Bilan 2008 - Résolutions 2009

BILAN 2008 Les 10 premiers mois furent une catastrophe : rupture, mensonge, tromperie, vol, et j'en passe ! Des amis qui se retrouvent à 450km de moi, je retourne vivre chez les parents avec 5 bêtes dans les bagages et un régime qui commence à me pomper l'air ! La maladie de Papa est confirmée, ça va mal au boulot pour ma mère, la famille paternelle nous fait chier (oui, disons clairement les choses hein). Mon problème avec les ASSEDIC ne m'aide pas dans ma recherche d'emploi. Bon, il y a quand même du positif dans tout ça : ma rupture fut une très bonne chose bien que j'ai mis du temps à le reconnaître. J'ai gardé mes amis de Belgique même si le contact par distance, ça craint un max. J'ai débuté mon régime afin de perdre ces kilos que l'autre m'a fait prendre durant ces 2 dernières années. J'en suis à la moitié et rien que ça, je me sens mieux dans mon corps et ma tête. Je reprends un peu de confiance et ça me motive à continuer pour retrouver mon corps d'avant mais surtout me réapprendre à m'affirmer. Pour cette fin d'année, et ça s'est confirmé il y a 3 jours, ce ne fut que du bonheur ! Je m'étais promise de ne plus jamais faire de rencontres amicales par le biais du net mais la vie a voulu que je ne tienne pas ma parole : j'ai rencontré des personnes formidables et il me tarde de les retrouver le plus vite possible (septembre, c'est trop loiiiin !).
RÉSOLUTIONS 2009 C'est chaud dans le sens qu'on ne les tient quasi jamais. Puis, ce sont toujours les mêmes que l'on rabâche alors qu'on sait au fond de soi qu'on les réitérera encore et toujours dans 365 jours... M'enfin, si vous êtes curieux, voilà ce que j'aimerai pour cette nouvelle année : Perdre mes derniers kilos (le bikini ne sera pas pour cet été, j'en ai bien peur sauf si miracle il y a). Garder le plus possible contact avec mes amis de Belgique ainsi qu'avec ceux de Paris ♥. Maintenant que j'ai le GSM, ça devrait aller mieux. Trouver un boulot dans l'espoir que mon problème avec les ASSEDIC se règle assez rapidement ! Et qui dit boulot, dit salaire dit moyens de venir plus souvent sur Paris et Liège ♥. J'ai décidé de ne plus me laisser faire (facile à dire mais j'ai plus envie de revivre ce que l'on m'a fait subir dernièrement) que ce soit avec la famille paternelle et les cons... Mais il existe encore des personnes bien de nos jours comme ma marraine qui, à ce jour, est la seule personne qui soit là pour nous (en rapport avec la maladie de Papa). Mon plus grand défi sera d'accepter que j'ai droit à ma part de bonheur. J'arrive toujours pas à me dire que je mérite de connaitre ces petits instants si précieux et c'est valable dans tous les domaines : en amitié, en amour, avec moi-même. Puis bon, ça serait le summum si je pouvais enfin rencontrer l'amour (le beau, le vrai, pas celui formaté qui fait mal). Bref, je vous souhaite à tous une bonne année : amour, boulot, famille et surtout santé !
 
Free Website templatesRiad in FesFree Flash TemplatesFree joomla templatesCr�ation site internetConception site internetMusic Videos OnlineFree Wordpress Themes Templatesfreethemes4all.comFree Blog TemplatesLast NewsFree CMS TemplatesFree CSS TemplatesSoccer Videos OnlineFree Wordpress ThemesFree Web Templates