<body>
BIENVENUE
Ingrid. 32 ans. Amoureuse des chats (surtout les siens). Et des chiens (surtout le sien). Et de son homme (le meilleur). Passionnée de jardin depuis 2 ans. Accro à Instagram. Ne connaît pas du tout Twitter. Ne collectionne rien. Hormis les sourires. Et elle parle à la 3ème personne. Faut croire que ça fait "plus mieux". Bref, une fille anormalement normale...
sign

menu

ARCHIVE



COPYRIGHT
  • Contenu : Mémorables Oublis
  • Images : Auteurs respectifs
  • Codage HTML : Dorkistic & Mémorables Oublis

  • Header : Mémorables Oublis
  • Thème : L'amoureuse - Carla Bruni
  • Version : n°15
  • Administration : Privé










[05] Tag de Noël

Second tag qui vient de chez Unicks, dont elle est à l'origine de cette question qu'elle nous pose : quelle filmographie de tel acteur emmèneriez-vous sur une île déserte ?

Sans hésitation, je réponds Tom Hanks. Eh oui, désolée mais plutôt que de fantasmer sur mon île, je préfère la qualité avant tout et il est vrai que Tom fait partie de mes acteurs préférés. J'aime la plupart de ses films. Bon par contre, c'est pas parce qu'il en sort un que je vais systématiquement aller le voir. Mais j'ai toujours apprécié ses choix en tant qu'acteur, réalisateur. Je pense avant tout à la série à succès "Band of brothers" que je ne me lasse jamais de revoir. J'aime les films de guerre, surtout sur la seconde guerre mondiale. Je ne peux oublier de citer "Qui veut sauver le soldat Ryan". Je crois bien que c'est ce film qui a révélé mon adoration pour Tom Hanks. Oui car, bizarrement, je n'ai jamais accroché à celui qui lui a valu une renommée dans le milieu : Forrest Gump. Je n'ai jamais réussi à accrocher au film, à l'histoire, aux personnages. J'ai tenté plusieurs fois pour vite abandonné... Philadelphia est une histoire qui reste d'actualité avec le licenciement de salariés séropositives. Son personnage et l'histoire m'a beaucoup touchées. Puis, il y a La ligne verte avec Coffey, "Vous avez un message" qui parle des relations par mail avec Meg Ryan. Je n'ai pas été emballée par "Seul au monde" où j'ai trouvé l'histoire assez longue à un moment, idem pour "Attrape-moi si tu peux". "Le terminal" est devenu l'un de ses films que je préfère. Et bien qu'il soit un acteur que j'adore, je n'ai toujours pas vu ces derniers films, pas si récents que ça : Da Vinci Code et Anges & Démons. Mais j'aurai de quoi réparer cette erreur si j'étais sur mon île...

Libellés :

COMMENTAIRES : (5) REPONSE(S)



[04] Tag de Noël

Unicks
me demande de vous dévoiler les 5 choses qui me (dé)plaisent chez moi. Autant vous dire qu'énumérer les défauts, ce fut simple. Et à en croire la taille des descriptions, ça montre que je trouve bien plus à critiquer que complimenter sur ma personne...

Je n'aime pas :
- Mon ventre : Lorsque j'ai grossi, j'ai tout pris à ce niveau-là. Je n'ai jamais vraiment eu le ventre plat mais avant ma grosse prise de poids, je n'en faisais pas vraiment un complexe. Mais 30kg pris rapidement, fallait bien les stocker quelque part. Autant j'ai la chance d'avoir une taille bien dessinée (pas de cellulite, de hanches larges), autant mon ventre de femme enceinte, je vis avec depuis des années. Si je fais un écart alimentaire, je sais directement où le kilo va se réfugier et ce n'est pas simple de le perdre...
- Mes cuisses : Elles sont bien proportionnées avec le reste de mon corps mais les adducteurs, aïe. Ca frotte ! Que ce soit en jupe en été et que t'as la peau en feu (voire en sang) ce qui t'oblige à mettre un cycliste ou abandonner les jupes carrément, ou les pantalons qui se déchirent à l'entre-jambes pour cause de frottements soutenus.
- Mes cheveux : Ils ne sont pas beaux malgré les soins que je leur apporte. Produits bio, à base de plante. J'évite le sèche-cheveux et je leur mets de la crème réparatrice mais rien à faire, ils n'ont pas de volume, sont vite ternes. Sans oublier qu'ils n'ont pas un joli lissage donc soit c'est brushing (et c'est encore pire) soit c'est les boucler avec une tresse africaine tous les 2 jours. Là encore, ça les esquinte mais je préfère cette technique au sèche-cheveux/lisseur, moi qui rêve de les ravoir à la taille...
- Ma poitrine : C'est ça de prendre beaucoup de poids et de ne pas faire de sport durant la perte. Mes seins ont fini par tomber. Ce n'est pas catastrophique mais nus, ils avaient quand même un plus joli effet dans le passé.
- Ma sensibilité : Je suis hypersensible. Pour ne pas dire empathique. Je prends tous les malheurs sur moi. Et j'ai parfois tendance à exagérer certaines souffrances. Ce n'est pas de l'autopunition ni de l'autodestruction. J'aimerai vraiment durcir mon caractère mais malgré les épreuves passées, rien à faire, ça aggrave plus mon cas qu'autre chose.

J'aime :
- Mes ongles : Cela fait seulement 2 ans que je les laisse pousser. Bien qu'ils soient très mous et se décollent tôt de la peau, ils poussent longs et fins.
- Mes yeux : Leur couleur est banale mais dès que je me maquille, je dois avouer que je suis fière du résultat. Ils sont mon atout premier en matière de séduction.
- Mes dents : J'ai de jolies et petites dents. Depuis un passage chez le dentiste au printemps dernier, je suis devenue encore plus à cheval sur l'hygiène dentaire. Moi qui bois pas mal de thé, je psychote à l'idée de les avoir jaune. Dès que je peux, je m'offre un blanchiment.
- Mes oreilles : Petites et collées, joliment dessinées.
- Ma sensibilité : Eh oui, ce défaut est également une qualité à mes yeux lorsqu'elle est justement dosée. Je pense que l'on apprécie ce trait de ma personnalité. Cela fait de moi une personne vraie au grand coeur. 

Libellés :

COMMENTAIRES : (5) REPONSE(S)



[03] Tag de Noël

- Une fois ma mère m'a dit que j'étais sa seule véritable amie et j'en suis fière
- Je n'ai jamais appris à jouer d’un instrument de musique et j'aurai adoré
- Quand j'avais 5 ans, j'ai passé de supers belles vacances dans le Sud
- Le collège fut 4 années où je n'étais pas bien. Malheureuse depuis la perte de mon Tonton et j'étais un peu le bouc émissaire de certains.
- Je n'oublierai jamais le mal que l'on m'a fait.
Une fois, j'ai rencontré un mec dont je me serai bien passée...
- Il y a ce type, qui me suivait à ma sortie de collège les vendredi. Il me terrifiait. Il était un peu la bête noire de la ville, celui qui semait la terreur (les rumeurs sont folles à cet âge)
Une fois, dans un bar, spécialisé en bières du monde, je me suis tapée la honte lorsque le serveur a crié : "Un nectar poire pour la jeune fille"
La nuit dernière, j'ai souris de cette année qui finit bien sur le plan amoureux.
Si seulement je pouvais dire merde à certaines personnes et vivre ma vie comme je l'entends
La prochaine fois, j'écouterai mes envies plutôt que de penser aux conséquences.
J'aime bien me réveiller avec le ronronnement de Berlioz
Tu sais que je mens quand tu m'entends bégayer, chercher mes mots et éviter ton regard.
Si j'étais un personnage de série TV, je serai Joey Potter de Dawnson car j'adorais cette amitié forte entre eux, l'amour secret qu'elle lui portait.
Le même jour l'an prochain, je serais peut-être toujours sur ce blog, avec le même chéri et un boulot dans ma vie.
J'ai du mal à comprendre la méchanceté humaine, l'homophobie, le racisme et comment les cons arrivent à toujours s'en sortir et que le sort s'acharne à chaque fois sur les bons.
Si je retourne à l'école demain matin, je me concentrerai mieux sur les maths et l'anglais.
Si je gagne le prix de Miss France, je profiterai de cette année pour voyager, me faire plaisir et rencontrer du monde.
Suivez mon conseil (que je ne suis pas moi-même) : Ecoutez votre coeur.
Le meilleur des petits dej' : tartines grillées au beurre, trempées dans un bol de chocolat chaud.
La chanson que j'adore mais que je n'ai pas : Celle que je ne trouve pas encore sur le net
Si vous visitez ma ville natale, vous ne comprendriez pas pourquoi je la déteste tant. Faut rester plusieurs jours pour le savoir.
Pourquoi personne ne trouve-t-elle pas de solution pour exterminer les cons ?
Si vous passez la nuit chez moi, vous aurez peu dormi car on aura beaucoup papoté avant
Et au fait, passez de bonnes fêtes. Profitez et prenez soin de vous ;)

Libellés :

COMMENTAIRES : (9) REPONSE(S)



[02] Tag de Noël

Mes 5 souvenirs de vacances :

Paris en juin 2009
Port Grimaud lors de mes 4/5 ans
Liège en 2006/2007
Dalhem/Visé pour les 2/3 soirées passées là-bas

Mes 5 pêchés mignons :
- Le croissant nature
- Le pain
- Le chocolat blanc
- Le fromage
- Le rouleau de printemps

Mes 5 plus grands regrets :
- Ne pas avoir continué mes études
- M'être enfermée dans une relation destructrice
- Avoir fait confiance à certaines personnes
- Ne pas lui avoir dit au revoir
- Avoir arrêté mes études

Mes 5 plus grands espoirs :
- Retrouver mon corps d'avant
- M'épanouir professionnellement
- Vivre du mieux que je peux l'évolution de la maladie de Papa
- Connaitre le vrai bonheur sur du long terme
- Que l'on soit encore et toujours amoureux dans un an

Mes 5 plus beaux moments :
- Ma venue à Paris pour rencontrer Prisci et Choops
- Ma rencontre avec Pucca
- La venue de Prisci en août dernier
- Mon week-end à Nancy avec les filles
- Mon séjour à Metz même si c'était avec l'autre con

Mes 5 citations préférées :
- "Apprends à connaître la personne par toi-même et non à travers les paroles des autres" ©Moi
- "Ne pleure pas quelque chose qui se termine, mais souris parce qu'elle a eu lieu"
- "A pessimist sees the difficulty in every opportunity; an optimist sees the opportunity in every difficulty" ©Winston Churchill
- "On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux." ©Le Petit Prince
- Je sèche pour la dernière :(

Mes 5 grands amours :
- Mes parents et mon frère
- Mon homme
- Mes animaux
- Mon Tonton
- Mes plus chers amis

Mes 5 plus grandes joies :
- Mes amis
- Mes séjours avec eux
- Mes parents et mon frère
- Mes animaux
- Lui

5 choses que j'aimerais accomplir dans ma vie :
- Faire des voyages
- Durcir mon caractère
- Etre forte pour Papa
- Réussir ma vie personnelle et professionnelle
- Garder mes amis actuels

Mes 5 séries préférées :
- Grey's anatomy
- Dr House
- Friends
- Chuck
- Private Pratice

5 personnalités que je déteste :
- Jean-Marie Bigard
- Laurent Gerra
- Alain Chabat
- Les politiques
- Paris Hilton et Cie

Mes 5 acteurs préférés :
- Louis de Funès
- Tom Hanks
- Robert Redford
- Morgan Freeman
- Euh...

5 choses qui me mettent de bonne humeur :
- La musique
- Mes animaux
- La rencontre avec un(e) ami(e)
- Une soirée quelque part
- Le soleil

5 beaux garcons qui me font craquer :
- Jake Gyllenhaal
- Ryan Gosling
- Guillaume Canet
- Patrick Bruel
- Joshua Jackson

5 lieux que j'aimerais (re)découvrir :
- Paris, Paris, Paris !
- Metz
- Port Grimaud
- Californie
- Nouvelle Calédonie

5 héroïnes (films, séries, livres...) :
- Rachel de Friends
- Holly de PS : I love you
- Meredith de Grey's Anatomy
- Joey de Dawson
- Euh...

Mes 5 plus gros doutes :
- Suis-je vraiment ce que je pense être ?
- La confiance que je donne envers certaines personnes
- Puis-je aimer à nouveau sans crainte ?
- Vais-je réussir à supporter l'évolution de la santé de Papa ?

Les 5 choses que l'on me reproche très souvent :
- Je suis impulsive
- Je suis trop radicale
- Je baisse vite les bras
- La non-acceptation de moi énerve
- Je vis avec le passé

5 qualités masculines :
- L'humour
- Ils ne perdent pas leur temps en conneries
- Sont câlins
- Savent avoir du coeur
- Le sens de l'amitié

5 articles les plus lus :
- J'en ai rêvé, il l'a fait
- J'ai attrapé un coup de coeur
- Prisonnière
- Sèche tes larmes
- Je suis une incomprise

5 rituels beauté :
- Labello
- Biafine pour le visage et les mains
- Lotion Créaline H²O
- Euh...

5 rêves les plus fous que j'aimerai réaliser :
- Faire ma pretty woman durant 24h
- Partir à New York 2 semaines
- Me payer des vacances en Nouvelle Calédonie
- Quelques opérations de chirurgie esthétique
- Acheter un terrain qui sera le lieu de fin de vie d'animaux

5 chansons qui redonnent le moral :
- Milord d'Edith Piaf
- Les chansons d'été
- David Guetta
- Live des classiques de JJG
- Euh...

5 films de fille :
- Dirty dancing
- Love actually
- Un automne à New York
- My sassy girl
- Ce que veulent les femmes

5 desserts :
- Tiramisu au speculoos
- Gâteau à la carotte
- Tarte aux pommes
- Tarte au sucre
- Glace italienne à la vanille

5 expressions favorites :
- Rhan
- Pfff
- Mais euh
- N'importe quoi
- Ouais mais nan

5 blogs préférés :
- Ce soir, j'ovule
- Before sunset
- Monsieur Lâm
- Madmoiselle Roro
- Unicks
- Xelou

Mes 5 looses de la mort qui tue :
- Cadeau , ici et

Les 5 meilleurs moments de ma courte vie :
- La rencontre avec certaines personnes en 2009
- Mon week-end d'août 2010 à Nancy
- Mon séjour à Metz
- Mes vacances d'enfance à Port Grimaud
- Et tous les moments passés avec mon Tonton

Les 5 choses débiles que j'ai faite par amour/amitié :
- Aimer l'autre con de Belgique
- Offrir un baptême en hélico à ce dernier alors que j'avais eu un malheureux croissant pour mon anniversaire
- Fermer les yeux sur l'infidélité d'un ex
- Accepter qu'une ex rentre dans mon couple
- Croire en l'amitié parfaite avec Pierrick

5 moments inoubliables :
- Mon enfance avec mon Tonton
- La venue surprise de mon Poulpe pour quelques heures
- La présence et le soutien de beaucoup de personnes lorsque ma famille m'a attaquée
- La dernière fois que j'ai fêté le nouvel an, il y a 10 ans
- Lorsque Maman a pleuré dans mes bras et que j'ai vu Papa pleuré ce jour-là

Les 5 choses que je préfère chez mon homme :
- Sa présence
- Ses preuves d'amour et de sincérité
- Son (sou)rire
- Son parfum
- Son humour

Je n'ai pas répondu à toutes vos requêtes car soit il y avait du doublon soit je n'avais absolument aucune idée comme les blagues pourries (je ne retiens jamais ça même quand elles sont excellentes). Quant à toi Pucca, j'ai voulu jouer le jeu mais à l'heure qu'il est, je ne sais toujours pas où vont se cacher les canards quand il fait trop froid :p

Libellés :

COMMENTAIRES : (8) REPONSE(S)



[01] Tag de Noël

Quand t’es-tu levée ?
A 09h30 pour sortir le chien avec une motivation avoisinant les zéro

Diamants ou Perles ?
Diamants (et encore...)

Quel était le dernier film que tu as vu au cinéma ?
C'était en Belgique donc je ne m'en souviens plus du tout

Tes séries TV préférées ?
Friends !, House, GA, Chuck, Private Practice, Lie to men The mentalist, Californication etc...

Petit-déjeuner ?
Pain grillé avec du beurre

Deuxième prénom ?
Aucun (et heureusement)

Quels aliments n’aimes-tu pas manger du tout ?
Les abats

CD préférés du moment ?
Des redécouvertes comme Rosi Golan et Charlie Wadhams

Quelle voiture conduis-tu ?
Je n'ai pas le permis mais je squatte beaucoup la Laguna et la Clio ^^

Quel trait de caractère ne supportes-tu pas ?
La mauvaise foi et la méchanceté gratuite

Vêtements préférés ?
Pantalon et haut décolleté (sexy sans être vulgaire)

Si tu pouvais partir n’importe où en avion, où irais-tu en vacances ?
Au soleil !

Marques de vêtements préférées ?
Aucune (je commande toujours sur catalogue)

Où veux-tu passer ta retraite ?
Dans le Sud

De quels anniversaires te souviens-tu ?
De ceux de mes animaux, de mon Tonton, mes proches, quelques rencontres etc...

Quel sport aimes-tu regarder ?
Roland Garros (et le Tour de France lorsqu'il y avait encore Virenque)

Ta date d’anniversaire ?
25 avril 1982

Es-tu du matin ou du soir ?
Du soir !

Hiver ou été ?
I miss Summer ♥

Chocolat ou vanille ?
Vanille

Café ou Thé ?
Cappuccino

Sandwich préféré ?
Je n'en mange pas

Quand as-tu pleuré pour la dernière fois ?
Le 29 novembre dernier quand il m'a dit "Je t'aime" pour la première fois

Qu’y a-t-il sous ton lit ?
Un peu de poussière

De quoi as-tu peur ?
Des araignées et de souffrir

Sucré ou salé ?
Préférence pour le salé

Taille ?… des pieds, on va pas être indiscret à ce point !
40/41

Animal domestique ?
2 chats (Berlioz & Kismy) et un chien (Bout'chou)

Quelque chose de nouveau, passionnant, que tu dois absolument raconter ?
J'ai froid aux mains

Que voulais-tu devenir étant petite ?
Psychologue pour ado

Comment vas-tu aujourd’hui ?
Très bien grâce à lui même si j'appréhende de souhaiter la bonne année à Papa

Ta gourmandise préférée ?
Le pain qui sort du four

Fleur préférée ?
La fleur de cerisier

De quel jour dans ton agenda te réjouis-tu particulièrement ?
Aucune

Ton nom complet ?
Seuls ceux de Facebook le connaissent ;)

Qu’entends-tu en ce moment ?
La TV que ma mère regarde dans le salon

Est-ce que tu fais un souhait lorsque tu vois une étoile filante ?
Faudrait déjà que je regarde les étoiles...

Si tu étais une couleur ?
Bleu teinté de noir

Quel temps fait-il ?
Froid !

Dernière personne au bout du fil ?
Mon exception

Boisson préférée ?
Eau Cristalline

Couleur de cheveux ?
Brune teinte en noir

Jeu préféré étant gamine ?
Les puzzles

Combien de clés sont à ton porte-clés ?
Une seule

Dans combien de ville as-tu déjà vécu ?
Paris puis Liège

Trouves-tu rapidement des amis ?
Je n'en cherche pas

As-tu beaucoup d’amis ?
La qualité compte avant tout

Libellés :

COMMENTAIRES : (6) REPONSE(S)



Noël, c'est fait

Quelques chiffres :

- 2 Malibu Banane
- 1 Malibu Fruits de la Passion
- 0 flûte de Champagne
- 0 verre de vin
- 6 personnes au réveillon
- 1 tranche de foie gras
- 8 escargots
- 2 tranches de bûche glacée
- 3 cadeaux
- 30 DVD qui vont occuper mes prochaines soirées
- 8 photos (sur Flickr)
- 20 cm de neige
- 7h au réveil
- 13 années avant de fêter à nouveau Noël
- 2 SMS de "Joyeux Noël"
- Mais surtout, un nombre incalculable de sourires et de rires

Ce fut bien sympa même si l'esprit de Noël n'était pas au rendez-vous de mon côté. J'ai encore en mémoire trop d'années d'hypocrisies de la famille paternelle. Ca n'a pas entâché pour autant ce réveillon où j'ai peu mangé et très peu bu. Je suis appréciée et c'est réciproque. Chéri a adoré mon cadeau et c'est réciproque également. J'espère que vous avez été gâtés (tant sur le repas que les cadeaux) et que, pour une partie de la France, vous avez pu réveillonner malgré les intempéries...

Merci pour vos très nombreux commentaires et vos visites sur l'article de la rose noire qui a valu un TOP dans sa catégorie pour tout le week-end ! De quoi bien finir l'année bloguesque. A demain pour la semaine de quizz ;)

Libellés :

COMMENTAIRES : (6) REPONSE(S)



[47] Brèves de fin d'année

M'en voulez pas mais j'ai décidé de faire une pause bloguesque durant ces périodes de fin d'année. Vous serez une bonne partie en vacances mais pour les autres, j'ai quand même pensé à vous puisque, souvenez-vous, je vous avais demandé en début de mois de me donner un TOP 5. Je posterai mes réponses durant cette dernière semaine de l'année 2010, ainsi que des quizz qui prenaient poussière.


Ce soir, réveillon chez les beaux-parents. Je stresse plus à l'idée de passer la soirée entière avec eux que de les avoir rencontré pour la première fois il y a 2 semaines, d'autant plus que le beau-père n'était pas là. Faut dire qu'on ne s'est vus que 10 minutes, Fred les ayant prévenu qu'on ne resterait pas. Heureusement, la belle-soeur m'apprécie et c'est réciproque. Rien que de savoir ça, je passerai un bon moment. Je découvre cette entente harmonieuse avec une belle-famille pour la première fois. Les précédentes ne m'acceptaient pas à cause de notre statut social différent ou bien mes kilos en trop. Là, je suis acceptée avant même que l'on fasse ma connaissance. Car, à les entendre, j'ai changé leur fils/beau-frère/frère en bien et je marque un excellent point.


Je me suis décidée à faire un cadeau à Fred. Il a rompu le pacte que l'on avait signé : pas de cadeau à Noël. Alors, je me sens obligée de lui en faire un, histoire de ne pas me retrouver comme une conne, les mains vides, lors de la distribution des cadeaux de ce soir. J'ai opté pour une gourmette sans gravure assortie au collier : lanières de cuir avec pendentifs en argent. Je n'ai aucune idée de son style. J'espère que j'aurai fait le bon choix car ce n'est pas évident de le questionner à la va-vite sans émettre de soupçons. Voilà pourquoi je n'aime pas faire de cadeaux. J'ai toujours peur de lamentablement me vautrer. Et par politesse, les gens se forcent à sourire, nous remercier et dire qu'ils adorent alors qu'en fait, ça va traîner quelque part ou finir sur eBay... Me concernant, parait que la belle-soeur envie le cadeau que Fred m'a achetée, que sa mère est restée bloquer dessus et qu'elles lui ont répondu : Toi, t'es vraiment amoureux.


Je ne sais comment finir ces brèves. Pas de bilan 2010. Vous l'aurez en même temps que mes résolutions le 03 janvier prochain, date à laquelle je recommence mon régime. Faut dire que j'ai complètement abandonné Dukan et les dernières sorties n'ont franchement pas aidé. J'essaye tant bien que mal de limiter les dégâts durant les fêtes car autant je prends facile 2kg en un week-end, autant je vais mettre un mois pour les perdre. Mais comme je ne fête pas les galettes, beignets et crêpes, j'ai jusqu'à avril pour copiner à nouveau avec Dukanounet. Puis, faut pas se leurrer mais si je suis toujours avec Fred, tel que je le connais, je dois m'attendre à des vacances, les pieds en éventail, sur le sable chaud du Sud de la France et donc, habillée d'un bikini...

Passez de bonnes fêtes, profitez bien et je vous dis à l'année prochaine ! Des bises

Libellés :

COMMENTAIRES : (11) REPONSE(S)



J'en ai rêvé. Il l'a fait...

Je voulais en faire un article Mystère mais ça aurait été trop loin pour le publier alors que l'évènement se passait hier, en cadeau de notre premier mois.

Vous vous souvenez la semaine dernière, je vous faisais part de mes peurs et mes questions tordues sur mon histoire naissante avec Fred. M'aime-t-il ? Pourquoi moi et pas une autre ? Quand va-t-il me faire du mal ? Etc... Bah hier soir, toutes ces questions se sont envolées.

Hier soir, il m'a offert celle que je convoitais depuis des d'années. M'enfin, je convoitais mais j'attendais surtout qu'on me l'offre sinon, se l'acheter pour soi, c'était moins drôle. Il m'a offert celle qu'il a peiné à trouver, à faire des kilomètres, à téléphoner un peu partout. Il m'en avait déjà parlée. Je lui avais dit de ne pas se tracasser pour ça, que d'y penser me faisait déjà énormément plaisir. Mais il refusait de rester sur cet échec. Il a insisté et voilà le résultat. Hier soir, il n'est pas arrivé les mains vides. Il m'a offert une rose noire.

Alors pour taire les mauvaises langues, non, elle n'a pas été peinte. Oui, ça n'existe pas. C'est tout un mélange chimique qui fait qu'elle devient noire. Il faut que je la garde 8 jours dans l'eau puis que je la fasse sécher ensuite, tête en bas et elle restera toujours ainsi... J'ai été surprise par sa lourdeur et l'épaisseur des pétales. On dirait du choux rouge. Mais peu importe, j'ai eu ma rose noire. Il l'a fait. Il a tenu parole. Et cette preuve d'amour m'a rendue totalement sereine et amoureuse. Ca peut faire sourire mais je sais qu'il est difficile de se procurer une rose noire, que peu de fleuristes acceptent de passer commande (en général, il faut commander par lot pour en vendre qu'une seule). Mais voilà, je suis toute fière d'avoir ma rose noire. J'ai passé ma soirée à sourire bêtement de savoir que j'en avais enfin une. Lui, il souriait d'être extrêmement fier de son geste. Il a de quoi. Je l'aime, même si ça ne fait qu'un mois.

Libellés :

COMMENTAIRES : (22) REPONSE(S)



Ma déclaration

     Je pense qu'il est temps que j'arrête de chercher une explication à ce qui nous est tombé dessus en quelques heures. Tu m'apportes beaucoup de sourires, t'en as sans doute pas conscience. Je ne sais absolument pas dans quoi je m'aventure mais je savoure et j'ai du coup oublié les choix auxquels je me forçais à me tenir depuis quelques années. J'exagère en disant que tu chamboules ma vie. Et pourtant, c'est ce que tu fais. En tout cas, tu m'obsèdes depuis ce 23 novembre. Il y a tout juste un mois... Qu'il est bon d'être avec toi, sous tes caresses, tes regards, tes paroles et tes baisers. Je t'avais demandé à ce qu'on n'aille pas trop vite. Il va m'être difficile de contenir ce sentiment qui commence à grandir en moi. Je ne dirai pas que je t'aime mais c'est tout comme. Et je te remercie de me faire vivre cette sensation à chaque fois que l'on se voit. Cette boule au ventre a fait place à des papillons que je ne pensais jamais sentir. Merci d'en être le seul et unique responsable de ce sentiment que je pensais impossible depuis bien longtemps.

Même qu'il a pleuré en lisant cette lettre... J'suis trop forte ♥

Libellés :

COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



N'oublie jamais

Je le savais. Je savais très bien qu'en regardant ce film pour la troisième fois, j'allais me mettre à pleurer. Mais je l'adore au-delà du fait qu'il me parle. Je veux parler du film "The Notebook" ("N'oublie jamais" en français). Deux adolescents qui se rencontrent. Lui travaille dans une scierie. Elle, est fille de fortunés. Forcément, les parents de cette dernière détruisent cet amour qui était bien plus fort qu'une amourette de vacances. Les années passent, ils s'oublient jusqu'à ce qu'ils se revoient et rattrapent le temps perdu. Cette histoire est racontée par ce garçon devenu un vieil homme. Il est écouté par cette jeune fille devenue une vieille dame, atteinte d'Alzheimer.

Voilà pourquoi je pleure tant devant ce film. Je ne peux m'empêcher d'imaginer Papa, d'ici quelques années lorsqu'il ne se souviendra plus de rien. Lorsque je devrais me présenter à lui car il ne me reconnaitra plus comme sa fille. J'ai peur de ce moment. C'est rare que je ne me projette pas dans le futur car celui-là me terrifie. Je n'ose pas imaginer comment sera la vie alors. Celle de Papa, de Maman, de mon frère et la mienne. Je me connais et je sais que je ne serai pas assez forte pour accepter de devenir une inconnue aux yeux de Papa, même si j'ai le temps de m'y préparer. Mais on est jamais assez préparé lorsque ce moment arrive. Ne plus être reconnue. C'est ce que je redoute le plus. Qu'un père, au fil des mois, des années, ne se souvienne plus de sa fille, le fruit de son amour, de son sang. Cette fille qu'il aura aimé, gâté, fait rire durant tant d'années et qui, au final, devient une étrangère, une femme parmi tant d'autres, à qui il ne décrochera aucun sourire ni souvenir, dont les yeux seront dénudés d'amour, de tendresse...

Je sais que je serai entourée comme je le suis déjà mais ça ne suffira jamais pour être forte dans cette épreuve. Je pleure déjà à l'idée d'arriver à ce moment fatidique que je ne pourrais jamais éviter. Non, je ne fuirais pas. Quitte à souffrir, quitte à ce que ça ne fasse rien à mon père que je sois présente ou non, quotidiennement ou occasionnellement, je ne fuirais pas. Car il n'a pas demandé à être malade et je l'aime assez pour ne pas m'en défaire et traverser avec lui, ensemble, cette douloureuse épreuve. Mais ça n'empêche pas que j'ai peur...

Libellés : ,

COMMENTAIRES : (8) REPONSE(S)



Oui, il neige. Et alors ?!

Vous ne pouvez pas imaginer combien c'est gonflant d'entendre depuis 2 semaines qu'il neige. Non mais attendez, qu'on soit bien d'accord : c'est NORMAL ! Nous sommes le 21 décembre, nous entamons une nouvelle saison qui se caractérise par ce genre de météo. C'est l'hiver et en hiver, il neige ! Non mais franchement ?! C'est quoi tout ce bordel à répétitions depuis des jours ?! Tous les ans, c'est la même histoire. Cinq centimètres de neige et voilà que c'est la fin du monde. Les journaux télévisés ne parlent plus que de ça, on se tape des envoyés spéciaux au bord des périph' parisiens, des reportages à gogo sur les chutes de neige dans certaines régions où on note la présence de montagne. Ou pas... Non mais on le sait qu'il neige. Merci. On attend pas d'allumer la TV ou la radio pour apprendre "Attention, risque de chutes de neige en début d'après-midi etc...". Même sur Facebook, on joue les météorologues. On a pas autant d'infos sur le temps qu'il va faire en plein mois de juillet bizarrement. Pas la peine de nous en faire tout un foin, ça ne changera absolument rien le cours de notre journée. Quand arrive l'été, on a pas droit à autant d'heures d'informations sur les fortes chaleurs, les risques de feu et les coups de soleil. Le monde arrête de tourner aussitôt qu'il neige 10 cm. Les gens oublient assez vite que ce n'est absolument rien comparé à il y a 20 ans où les chutes de neige étaient bien plus nombreuses et surtout importantes... Nous sommes le 21 décembre, c'est l'hiver et il neige. Faites avec et lâchez-nous les baskets.

Libellés :

COMMENTAIRES : (18) REPONSE(S)



[28] Mystère du lundi
Je ne me l'explique pas. Je ne sais pourquoi c'est elle et pas une autre. Comme un coup de foudre. Ça nous tombe dessus sans qu'on s'y attende. Pourtant, elle ne me parle absolument pas. Aucun moment du passé qui puisse faire d'elle, un souvenir sentimental, familial etc... Ce qu'elle raconte n'a rien de touchant et encore moins de vécu. Mais elle est entêtante. Ça doit être ça. C'est forcément ça car dès que je l'entends, j'ai envie de danser et chanter. Non, ce n'est pas qu'une envie puisque je danse et chante carrément ! Durant quelques minutes, je suis déconnectée de tout. Chanter à tue-tête, me dandiner sur ma chaise ou sous ma douche. J'aime cette chanson pour sa musique et cette voix particulière de son interprète. Interprète qui, là aussi, malgré le talent que je lui reconnais, ne me touche pas tant que ça. J'aime 2/3 de ses grandes chansons mais je n'en fais pas une artiste à part entière. Mais cette chanson-là, c'est ma chanson "Bonne humeur". La déprime s'en va et les rires débarquent. Et elle se titre Milord.

Libellés :

COMMENTAIRES : (3) REPONSE(S)



[46] Brèves du samedi

Lundi, on a frôlé la catastrophe ! Papa n'avait pas fait une seule crise depuis fin septembre. Autant vous dire que l'ambiance était redevenue des plus belles sous le toit. On en avait presque oublié ce symptôme de la maladie. Mais ce n'est sans compter son retour de chez la vieille sa mère. Allez savoir ce qu'elle a bien pu lui dire pour qu'il redescende énervé et qu'il ne bronche pas un seul mot ni même un regard de la soirée. On lui a donné un cachet le soir (qui est normalement prévu le matin) afin d'étouffer au plus vite ce début de crise qui peut durer des jours... Heureusement, le lendemain au réveil, il allait bien. Mais qu'ils arrêtent de trop nous chercher ces cons car la catastrophe, elle pourrait très bien venir de nous. Histoire d'inverser les rôles, pour une fois...


Hier soir, je suis allée au resto. Non pas en amoureux mais avec Fred (bah oui quand même), Maman et 3 collègues à eux afin de célébrer la fin de leur collaboration avant les vacances. La soirée aurait pu être bien chouette si la copine de l'un d'eux n'avait pas exigé d'être présente pour monter la garde. Son mec étant infidèle et moi étant mignonne à ses yeux, elle voulait pouvoir me faire la peau si je l'approchais. Même avec mon nouveau statut, rien à faire. Je ne vous raconte pas l'enthousiasme de me rendre à ce resto. Savoir qu'une nana vient dans l'unique but de me casser la figure si je regarde trop son mec ou croise son regard. J'ai manqué de naturel et de spontanéité. Cette fille ne me donnait aucune envie à ce que je fasse causette avec elle et encore moins lui prouver que je n'étais pas une menace et que j'en ai rien à faire de son Jules. Du coup, je n'ai pas profité de la soirée, j'ai rigolé mais c'était parfois forcé. Je regardais souvent ma montre, impatiente que l'on parte. J'ai quand même fait quelques photos histoire d'immortaliser ce moment car autant pour Maman que pour eux, ce fut un réel bonheur de bosser ensemble. Même que ça a rendu certaines personnes jalouses de cette bonne entente, ce qui a valu le renvoi de l'un d'eux...


Pour en revenir à Fred, vous espériez que j'aie passé un bon week-end en sa compagnie et ce fut le cas. Nous l'avions invité samedi soir à manger à la maison et il est resté dormir. Il est increvable en conneries. Il en sort vraiment des bonnes. Tout le monde rigole. Mon père l'adore et c'est réciproque. C'est la toute première fois que mon copain plait à mes parents et vice-versa. Lundi, comme Papa n'allait pas bien, j'ai demandé à Fred de ne pas passer à 16h (bon, il n'aura pas lu mon SMS et sera quand même passé). Mais le soir, j'avais un coup de blues et de suite, il s'est proposé de passer. C'est juste que je trouve le moment encore tôt pour lui parler de la maladie de Papa (il est au courant mais ne connait pas ses sautes d'humeur, comment les gérer etc...). Il m'a bien fait comprendre qu'il ne fuira pas et qu'il sera là pour me soutenir quand ça ne va pas. Il n'a pas de proche atteint d'Alzheimer mais il se doute bien que ce n'est pas rose. Voilà entre autre pourquoi je n'ai pas hésité à ce qu'il entre dans ma vie : il est le genre d'hommes qui sera présent et saura m'épauler dans les moments difficiles... Ce soir, il est de nouveau invité à la maison : lasagnes + tiramisu. Vive le régime ! Et la semaine prochaine, réveillon chez les beaux-parents (escargots powaaa).


Je ne suis qu'une faible. Je me suis ENFIN décidée à me procurer l'intégrale d'une série que j'ai découverte après son arrêt et dont je rêvais tant de revoir. Malheureusement, impossible de trouver l'intégralité sur le net en VF alors je me suis promenée sur les sites marchands pour tomber sur l'affaire de fin d'année : 55€ chez Amazon au lieu de 110€ à la FNAC. Autant vous dire que je n'ai pas hésité longtemps !  Après Friends, voilà que je fais une bonne action en me procurant Ally McBeal. Je ne sais pas du tout quand je pourrais la visionner car mes soirées finissent assez tôt au lit et en journée, je fais en sorte de me bouger le derrière, histoire de ne pas faire ma larve. Je déteste ça. Mais savoir que j'ai enfin la série en ma possession, c'est bonheur dans mon petit coeur. Puis y a Robert quoi ♥


En parlant de Robert, merci à mon Poulpe qui m'a été d'un soutien amical et réconfortant mercredi soir et jeudi en rapport avec la modération des commentaires. Je ne rentrerai pas dans les détails mais une personne m'a menacée de mort par mails et a divulgué mes infos personnelles via commentaire sur mon blog. Je ne crains rien mais ça a de quoi donner le coup de blues ce genre de situation. Je suis quand même allée à la gendarmerie pour déposer une main courante, juste histoire de me rassurer de l'avoir fait. Voilà...

Je vous dis à lundi pour vous savez quoi. Dernière semaine avant les vacances ainsi que la mise en stand by du blog. Pas tout à fait puisque je vous propose de participer au quizz. Bon week-end !

PS : Ah tiens, il y a 5 ans jour pour jour, je prenais le train direction Liège pour faire ma plus belle connerie : rencontrer mon ex. Mais je garde surtout en mémoire ma rencontre avec ma plus ancienne et l'une de mes meilleures amies : Pucca

Libellés :

COMMENTAIRES : (6) REPONSE(S)



Je n'en dors plus

Depuis que je suis avec Fred, bientôt 3 semaines, c'est le bonheur. Il vient tous les jours boire le café après le travail, il adore mes parents et mon frère et c'est réciproque. Il met beaucoup d'ambiance à la maison, le moral est des plus beaux, j'ai le sourire en continu. Bref, c'est la relation parfaite ! Sauf que, bah je n'en dors plus. Mais pas dormir dans le sens je pense trop à lui. Non non, je ne dors plus car ça me travaille cette perfection justement. Je n'arrive toujours pas à admettre qu'il est complètement fou amoureux de moi (même que c'est réciproque). Impossible de faire rentrer dans ma caboche de butée que je suis (on ne confirme pas sivouplé) qu'on a craqué l'un pour l'autre dès la première rencontre. J'ai conscience que c'est ce qui nous est arrivé mais je n'assume pas d'en pincer direct pour quelqu'un. Ca fait coeur d'artichaut, celle qui craque pour le premier venu. Ca fait surtout la nana de bientôt 30 ans (pfff) qui n'accorde pas de valeur et d'importance à l'amour en craquant d'entrée. Pourtant, son Je t'aime m'a fait pleurer, je suis toute excitée à l'approche de le voir et je suis sur un petit nuage lorsqu'il me prend dans ses bras. Une vraie ado de 14 ans je vous dis... Et ça, j'ai du mal. Mais je ne peux pas aller à l'encontre de mes sentiments.

Il faut toujours que je gâche le bonheur qui s'offre à moi. D'autant plus que c'est la toute première fois que je vis une telle chose. Et ça me fait peur. L'inconnu m'a toujours terrifiée de toute façon... Peur car ça intensifie encore plus ma méfiance sur une éventuelle souffrance. C'est tellement bien ce que l'on vit que je me dis que ça ne va pas durer, qu'il ne peut pas être sincère. Il peut en dire autant pour moi me direz-vous. Et si c'était le cas, je lui répondrais que non, je l'aime vraiment. Alors pourquoi n'en serait-il pas de même avec lui ?! Je n'arrive pas à me persuader qu'il est finalement le bon.

Avec mes ex, c'était tellement différent... Disons qu'en me mettant avec eux, je savais que je ne ferai pas ma vie à leur côté. Mais Fred, c'est l'inverse. Je n'ai toujours pas trouvé une raison qui pourrait faire que ça cloche entre nous. Bien sûr, il a des défauts mais on est bourrés de points communs. On a les mêmes attentes, le même style de vie, les mêmes manies etc... On est compatibles. Peut-être même trop. Et c'est la première fois que je vis ça avec un homme, surtout au bout de quelques jours.

Il faut que j'arrête de me torturer l'esprit. Pourquoi moi et pas une autre ? Pourquoi est-ce si beau ? Et combien de temps est-ce que ça va durer ? Pourquoi ne me ferait-il pas de mal comme les précédents ? Peut-il vraiment avoir eu un coup de foudre pour moi ? Est-ce que ce dernier existe-t-il vraiment ? Est-ce que je mérite ce que je vis et ce qu'il m'apporte ?

Pfff faut vraiment que je dorme (oui là, vous pouvez le dire : tête à claques)

Libellés :

COMMENTAIRES : (12) REPONSE(S)



Ouh c'est rigolo

Parce que certaines personnes ne savent pas quoi faire pour faire chier les autres...

Suite à la divulgation de mes informations privées et donc personnelles sur mon blog, je me vois dans l'obligation de modérer les commentaires à partir d'aujourd'hui jusqu'à une période indéterminée. Je les validerai au fur et à mesure. Désolée du dérangement.

Libellés :

COMMENTAIRES : (13) REPONSE(S)



Pencil VS Camera

Ce n'est pas parce que j'ai arrêté les Fanflickr, que je ne peux pas vous faire découvrir des talents. Aujourd'hui, place à Mister Ben Heine. Ce bruxellois a eu l'idée de mélanger deux arts : le dessin et la photographie. Son concept a fait un petit buzz en début d'année. L’idée lui est venue par hasard alors qu’il regardait la télé et écrivait dans le même temps une lettre. Et, lire la lettre avant de la placer dans l’enveloppe lui a permis de voir par transparence du papier la télévision. Il a alors réalisé qu’il serait intéressant de créer quelque chose de similaire. Et c'est chose faite avec, à ce jour, une trentaine de photos mélangées au dessin. Parfois sur le ton de l'humour (comme les ânes), du portrait et de l'art. Bref, je vous invite à découvrir son album qui titre l'article ici.

Libellés :

COMMENTAIRES : (3) REPONSE(S)



Il y a des jours où...

Lorsque Papa est dans ses mauvais jours, je râle intérieurement qu'on ne puisse pas le coller dans un centre tellement il sait être invivable et exécrable. Les 3/4 du temps, il ne se souvient même pas de la raison de son comportement. Papa n'a jamais été bavard donc s'enfermer dans son mutisme, c'est encore pire depuis qu'il est malade. Dans un sens, c'est un avantage. On a pas à supporter ses crises verbales. Mais, ça nous énerve toujours, à Maman, mon frère et moi d'être rendus coupables de quelque chose qui nous échappe totalement. Puis, un matin, il viendra dire bonjour, demandera si c'est l'heure d'aller chez l'orthophoniste etc... Au début, c'était difficile de gérer ses changements d'humeur. Depuis, nous arrivons à gérer. Si on voit qu'il n'est pas de bonne humeur, on use de stratagèmes. On va le questionner sur le jardin ou le vélo. Des sujets qu'il aime afin de lui enlever toutes envies de faire la tête. D'autant plus que lui-même, autant que nous, ne sait pas pourquoi il boude. C'est un peu comme s'occuper d'un enfant avec un handicap. Il faut de la patience, être malin et trouver par quel moyen contourner ses défauts pour les effacer ou en faire une force. Mais ce n'est pas si facile que ça. Nous ne gagnons pas à tous les coups... Et en dehors de ces mauvaises périodes (qui durent en général entre 3 et 10 jours), il est toujours le Papa que je connais depuis que je suis née. Un Papa souriant, avec sa petite dose d'humour. Ses yeux bleus pétillants, son beau sourire, sa voix joviale et son goût à la vie. Car oui, même s'il se sait malade, il ne se laisse pas abattre. Je n'attends pas de lui qu'il soit reconnaissant de la patience et du travail que l'on fournit pour le rendre heureux et faire de sa vie, un moment des plus simples et agréables mais j'espère, au fond de moi, qu'il a conscience de l'amour qu'on lui apporte...

Libellés :

COMMENTAIRES : (10) REPONSE(S)



[15] Ça te dit d'écouter de la vraie musique ?

J'ai plein plein plein d'artistes à vous faire découvrir mais j'ai la flemme d'en faire un article pour chaque. Alors vous allez devoir vous contenter d'une poignée de vidéos et de liens les concernant.

Commençons par le groupe Sourya. Si vous regardez "Le grand journal", vous avez dû voir la météo. Vous voyez la musique d'entrée de Charlotte Le Bon ? Eh bien c'est ce groupe français qui en est l'auteur. Leur EP "Star Gigolos" est disponible sur iTunes. Et je suis gentille, je vous donne la vidéo :


Place ensuite à Patrick Watson. Je pensais déjà le connaitre mais à la première écoute, c'est une découverte. Je crois bien que c'est Delphine qui me l'a fait découvrir en plus. Et je suis d'accord avec elle : "The great escape" est l'une des plus belles chansons de sa composition.


Un nancéen pour continuer cette liste de découvertes : Fugu. Il commence à faire beaucoup parler de lui mais bizarrement, il reste très inconnu du public. Il a signé la BO du film "Ma France" en 2008 sans oublier l'un de ses titres "Blackwall" utilisé pour une célèbre marque de voiture et pour la série Californication :


Et pour finir, place au groupe Debout sur le Zinc qui fait partie de la nouvelle scène française. Déjà 6 albums à leur actif. Un genre accentué de mélodies folk, tziganes, rock et orientaux mais ce sont surtout les textes qui m'ont plu. Je vous laisse avec leur déclaration :

Libellés :

COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



[27] Mystère du lundi

Je ne sais pas d'où me vient cette envie d'en posséder une. Cela fait quelques années déjà que ça me trotte dans la tête. Je n'en fais pas une fixette non plus hein. Je n'y pense pas souvent. Mais il suffit que je tombe sur une photo, en aperçois une dans un film pour que tout de suite, je m'imagine la posséder. Je ne sais pas encore quelle utilisation lui donner mais ça sera classe. Je ne serais certainement pas l'unique personne au monde à le faire. Ça existe et je les envie mais je ne serais pas de trop lorsque je pourrais assouvir ce désir. Unique ou non, ça restera toujours original. Lorsque j'aurai mon chez moi, je me renseignerai plus sérieusement. Où en trouver et pour combien ? En douche, porte-manteaux ou dans son utilisation d'origine, je rêve d'avoir une cabine téléphone londonienne.

Et pourtant, je ne suis jamais allée en Angleterre et je ne me passionne pas pour ce pays, sa cultures, sa mode etc... Donc impossible de vous expliquer comment cette envie a débarqué dans mon esprit. Je trouverait ça trop classe de me doucher dans une cabine, m'enfermer dedans pour téléphoner ou y déposer les manteaux, sacs et parapluie. J'en veux une. C'est comme ça. Pour son originalité, ses couleurs, sa popularité etc...

Libellés :

COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



[45] Brèves du samedi

Je ne vous oublie pas et encore moins vous abandonne. Je lis tous vos commentaires, soyez-en sûrs. C'est juste que je ne trouve pas la motivation d'y répondre... Vous m'avez presque mis les larmes aux yeux lorsque vous m'avez félicitée d'être avec Fred. Ainsi que sur mon article où je dis être prisonnière de ma vie, de la tournure que je lui donne. Vous avez raison dans ce que vous dites, je le sais. Mais ce n'est pas forcément facile de penser à soi lorsque l'on a passé toute sa vie à s'oublier pour nos proches...


Je ne réponds pas à vos commentaires mais je vous lis autant que je peux ! Par exemple, je sais qu'Unicks a assisté à un concert avec sa maman en mai 2002, que le projet avec François est terminé pour Maxine. Que Mariposa a eu un petit coup de blues mais le Cirque du Soleil lui a redonné le sourire, que Captain nous raconte le métro et je peux continuer longtemps... J'essaye de vous laisser des petits mots et ne pas me contenter d'un "J'aime" hellocotonien. Je refuse de tomber dans le "je suis en couple donc je zappe tout le monde". Que neni !


Pas grand chose à raconter à ce sujet d'ailleurs. Enfin si, je pourrais en pondre à roman, vous vous doutez bien, mais je ne vais pas faire de ce blog un journal d'une future trentenaire amoureuse. Et heureuse ! C'est surtout ça. J'attends chaque jour 16h qu'il débarque pour boire un café. Jeudi, nous sommes allés au resto. Quel bonheur de se retrouver quelques heures rien que lui et moi. On se découvre encore des points communs. C'est hallucinant ! Je me dis que c'est normal, c'est tout beau tout nouveau donc je reste encore et toujours sur la défensive. Pourtant, je sais qu'il m'aime. Ses proches n'arrêtent pas de lui faire remarquer qu'il a changé, qu'il ne quitte plus son nuage depuis 2 semaines. Mais voilà, c'est psychologique comme réaction : parce que je ne crois pas au coup de foudre alors je me dis qu'il ne peut pas l'avoir eu pour moi... Mais je vous rassure, tout va bien. Je profite en essayant de savourer le plus possible de ces instants.


Chose bien : Maman m'emmène faire du shopping. Elle est tellement fière de ce qu'elle a fait, qu'elle ouvre le porte-monnaie pour renouveler ma garde-robe ! J'avoue ne pas cracher dessus... Puis bon, ça tombe bien car je n'ai rien de potable pour passer le réveillon chez les beaux-parents d'autant plus que j'ai repris 3 kg. Oui les fameux que j'avais perdu avant de rencontrer Fred tellement je stressais. Bah maintenant, y a déjà du laisser aller alors qu'on est même pas mariés pfff


Et ça fait également 2 semaines que je ne trouve plus le sommeil. Je pense continuellement à lui. Je souris en faisant la vaisselle, en me douchant, en promenant le chien etc... Bref, je n'arrête pas. Mais ça m'empêche de trouver le sommeil. J'ai des horaires complètement décalées. Genre, je m'endors vers 4h du matin. Heureusement que Papa a pris lui-même l'initiative de sortir le chien cette semaine pour que je puisse rester au lit (même si je me réveille à 8h et flâne durant 2h au lit à penser à Fred).


Je ne sais toujours pas de quoi sera fait mon week-end. Il n'a pas voulu me le dire mais chose certaine : on se verra. Quand ? Pour quoi ? Pendant combien de temps ? Aucune idée... Et c'est ça que j'aime : il improvise tout. Même pas 2 semaines que je suis gâtée de surprises en surprises... En parlant de surprise, Mathieu a réclamé de mes nouvelles à Pucca. Je vais finir par croire qu'il regrette de m'avoir quittée. Non mais je dois lui manquer, c'est pas possible. Sinon quel intérêt de s'acharner autant à vouloir savoir ce que je deviens alors que je ne l'ai jamais intéressée et pire durant notre union ? Il a mieux réussit sa vie que moi, il le sait, donc pourquoi s'obstine-t-il ? Il est en couple depuis plus d'un an, il a toujours son boulot et ses amis sur place. Je ne vois pas quoi lui offrir en matière d'envies, de moqueries. Ne cherchons pas mais ça me fait quand même marrer...

Je vous dis à lundi plein de mystère !

Libellés :

COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



La fin d'une passion
Il y a quelques mois, je vous annonçais la fin de ma passion pour Photoshop (à relire ici). Une passion qui m'a suivie durant des années. Où j'y mettais mon coeur et mon temps. J'adorais ce que je faisais. Même que j'avais songé à en faire mon métier. J'étais fière de mon travail car j'ai appris par moi-même. Sans formation ni cours. Seulement avec de la recherche, des tests et de la créativité. Mais voilà, c'est terminé. La passion a laissé place au dégoût, au calvaire. Impossible pour moi de reprendre goût à l'infographie. On m'a souvent dit que l'inspiration reviendra mais ça fait 3 ans maintenant. J'ai perdu beaucoup de notions et de savoir-faire. A cause d'un homme. A cause de celui qui m'a utilisée pour ses sites. Et je lui en veux d'avoir gâché ma passion voire même mon éventuel métier car aujourd'hui, je ne serai peut-être pas là mais dans un bureau, toujours devant un ordinateur et créer des sites, des flyers, des cartes de visite etc... Souvent je suis nostalgique de cette vieille époque. Je me souviens passer des heures voire même des journées/soirées jusqu'à pas d'heure à réaliser des travaux graphiques. Que ce soit pour une utilisation personnelle ou professionnelle. Je faisais beaucoup dans le fanart également (fonds d'écrans, bannières, sites sur les célébrités) pour innover, ne pas perdre la main et l'envie. Mais c'est bel et bien terminé. Photoshop ne s'ouvre uniquement pour retravailler la couleur de mes photos ou connaitre un code couleurs. Alors qu'avant, il était constamment ouvert, les fichiers enregistrés se comptaient par quinzaines et prenaient énormément de place sur le disque dur. Sans oublier les nombreuses heures de recherches de ressources, d'inspiration etc... Voilà ci-dessous, les derniers travaux en date. C'était en 2007.








Et ce rêve que j'avais caressé...

Libellés :

COMMENTAIRES : (11) REPONSE(S)



Prostitution scolaire

Je viens tout juste de finir de lire le témoignage de Laura D. : "Mes chères études". Un livre qui avait fait beaucoup parler de lui il y a 2/3 ans lorsqu'il est sorti. Je me souviens avoir vu une interview à son sujet (visage caché de l'intéressée) et j'avais été surprise d'apprendre que des étudiants se prostituent. Je dois vivre encore dans le monde des Bisounours car jamais je n'aurai pensé que l'on puisse arriver à un tel stade et encore moins, en France. Comme il a été si bien expliqué, diverses raisons poussent les étudiants (des femmes majoritairement) à avoir recours à la prostitution pour subvenir à leurs besoins financiers. C'est le cas de Laura, cette jeune fille déterminée à faire des études et des grandes. Elle se mettra dans une situation plus que précaire allant jusqu'à perdre plus de 10 kilos en 4 mois et ne pas avoir de quoi se payer un café ou un ticket de métro. J'ai appris également les attentes de ses clients. Je m'attendais à une partie de jambes en l'air, quelque chose de classique et vite fait bien fait mais non. Des hommes, dans la cinquantaine, qui y voient là une occasion d'assouvir leurs fantasmes... Alors oui, ses jeunes femmes peuvent avoir le choix autre que celui de se prostituer. Laura le dit clairement dans son livre mais je ne suis pas là pour juger. Je pense que l'on ne peut rien dire tant qu'on ne vit pas la situation dans laquelle elle s'est retrouvée durant une année. Elle a fait le choix de se prostituer pour de bonnes raisons et je pense qu'il faut un sacré courage pour se lancer là-dedans. Je ne sais pas si on peut parler d'admiration devant une telle détermination à s'en sortir pour réussir ses études et pourtant... Bref, je ne rentrerai pas dans un débat du genre "elle peut se trouver un job de serveuse à côté" car même son boulot de télémarketing ne lui suffisait pas pour se nourrir et se chauffer. Quant au livre, il se lit facilement en une journée. Vite et bien, sans prise de tête, sans tourner autour du pot. J'ai vraiment aimé ce témoignage qui donne matière à réfléchir, surtout pour celles d'entre vous qui peuvent se retrouver dans sa situation si vous êtes toujours étudiantes avec cette difficulté à finir vos fins de mois convenablement.

Libellés :

COMMENTAIRES : (8) REPONSE(S)



Prisonnière

Je suis prisonnière de ma vie. Ma propre vie. De mes choix, de mon avenir. Je dis adieu à mes envies et mes rêves car la vie a voulu que Papa tombe malade. Je ne peux partir en laissant ma mère et mon frère vivre seuls ce combat. Je ne m'imagine pas faire ma vie loin d'eux tout en revenant certains week-ends. J'aurai cette impression de les abandonner, d'être lâche. Je me voyais faire ma vie à Paris, comme je le voulais depuis tellement d'années. Mais aujourd'hui, je n'y crois pas. Je ne le veux plus. Je ne peux pas partir. Je suis condamnée à me trouver un boulot merdique dans une région merdique, loin de mes amis. Chez mes parents ou juste à côté. Je ne vois pas finir ma vie seule et pourtant, c'est la tournure que je lui donne depuis 2/3 ans. Je n'ai pas la tête à envisager une vie de couple et pourtant... Mais j'ai encore moins envie de faire subir cette vie à un homme étranger à tout ça. Je me refuse de vivre. Pour moi. Je me suis emprisonnée dans cette vie que l'on m'a donnée. Alors j'ai décidé de rester et de supporter les aléas de la vie. De la maladie. Je ne peux pas et ne veux pas penser à moi. Pas encore. Tant qu'il sera là, ma vie ne sera qu'optionnelle. Maman connait mes intentions et on se dispute souvent. Elle veut que je parte de la maison pour faire ma vie. Ce n'est pas le rôle d'une fille mais d'une femme de soutenir Papa. Elle a raison, je le sais très bien. Elle veut le bonheur de sa fille et moi, je refuse de la laisser seule... Alors je continuerai, on continuera, à se plier en 4 pour lui. A s'oublier pour lui. A profiter de lui. A supporter ses crises. A lui offrir le meilleur de ses dernières années de lucidité. Car la vie est ainsi. Et c'est celle que je me dessine...

Libellés : ,

COMMENTAIRES : (14) REPONSE(S)



Material girl


Je me suis rendue compte que j'étais matérialiste lorsque je me suis mise à vendre des biens sur Internet. Je pense alors à ma chaîne HIFI. Mon tout premier cadeau offert par mes parents en dehors de Noël et de mon anniversaire. Je l'adorais. J'étais fan du chargeur 5 CDs, de me réveiller avec une musique autre que la radio ou la sonnerie de mon réveil. Elle n'avait aucune rayure, j'enregistrais des K7 (oufti le coup d'vieux tout d'un coup). Mais voilà, on est en 2010 et franchement, qui utilise encore sa chaine HIFI pour écouter de la musique ? Il suffit simplement d'allumer le PC. La mienne traînait dans une pièce, non branchée, depuis 6 ans. Alors je me suis décidée à la vendre et lorsqu'elle a trouvé preneur, j'ai un peu regretté mon acte. Oh, ça n'a duré que quelques minutes. Les souvenirs et années passés avec elle se sont vite envolés.

Puis dernièrement, ce fut au tour de mes livres. Environ 70/80 romans policiers grand format. Je les dévorais. Je m'en procurais 7 tous les 2 mois (c'était si peu mais je ne pouvais pas aller au-delà de la publication). Ils sont restés neufs, en parfait état. Couverture propre, non cornée. Pareil pour les pages. Et voilà qu'il y a 2 semaines, je m'en suis séparée. Presqu'un an qu'ils étaient en vente et je ne trouvais pas preneur jusqu'à ce que quelqu'un débarque et me les prenne tous. Financièrement, ça fait plaisir. Mais voilà, même chose que pour la chaîne, ça m'a fait bizarre de me dire "Ça y est, je vais m'en séparer". Je suis allée les rechercher au grenier, je me suis souvenue de certaines couvertures, quelques histoires et de ses longues heures passées sur le balcon, dans mon lit ou à la table de la cuisine avec mon thé à les lire. Malheureusement, j'ai gardé une très bonne mémoire et je ne trouvais donc aucun plaisir à relire des romans dont je me souvenais du dénouement. C'est avec un petit pincement au coeur que je m'en suis séparée au bureau de Poste, direction le Nord-Est. Je les ai soigneusement emballé dans des sacs poubelles, eux-même placés dans un carton enfermé de 50 tonnes de scotch. J'espère que la personne qui les recevra aura ce même plaisir de les lire.

Libellés :

COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



[26] Le mystère du lundi

Ne t'en va pas. Reste avec moi. Encore un peu. S'il te plait. Toi et moi. Rien que nous deux. Tu n'es pas éternelle. Moi non plus. Mais je veux te garder encore quelques temps. Les années sont passées trop vite. Je n'ai su profiter de toi comme tu le méritais. Pour certains tu es importante. Pour d'autres, tu n'es que futilité. Pour moi, tu es entre les deux. Car justement, je n'ai pas su t'accueillir comme j'aurais dû le faire. Par manque d'envie, de temps. Je ne t'ai pas jugée utile dans un moment où tu l'es tant pour beaucoup d'entre nous. Mais voilà, les temps changent, les envies également. On dit qu'il n'est jamais trop tard pour rattraper le temps perdu mais justement, le temps passe. Il passe vite. Et je n'ai plus vraiment le temps de profiter de toi comme j'en aurai eu il y a une dizaine d'années. Je peux m'y faire, d'une autre façon. Je n'ai pas le choix après tout mais j'aimerai savoir ce que c'est. Le vivre au moins une fois même si ce n'est qu'éphémère. Ne pas faire de toi une chose étrange, inconnue à mes yeux, à ma vie. J'ai 28 ans. Certes, j'ai encore beaucoup d'années devant moi. Des belles, des moins belles mais des années quand même. Peut-être seront-elles les plus fortes, les plus jolies. Personne ne le sait. Je ne sais même pas si tu pourrais y faire quelque chose mais je te veux auprès de moi. Je dis ça alors que tu t'éloignes petit à petit, chaque jour, chaque année. Ne pars pas. Pas encore. Reste encore un peu. Avec moi. Pour moi. Juste savoir ce que ça fait que d'être jeune et heureuse...

Alors oui, on peut très bien être jeune dans sa tête à 40 ans. Oui, rien ne nous empêche à cet âge de s'éclater comme un vingtenaire. Mais j'aimerai goûter à ces belles années où l'on ne se préoccupe pas des rides, de la peau qui s'étend, des seins qui tombent, des cheveux blancs etc... Je n'ai pas su ni pu profiter de ces années de jeunesse. Il a fallu que j'attende 27 ans pour en avoir un aperçu. Et j'ai aimé. Mais jusqu'à quand ? Car là, je devrai déjà être en âge d'avoir un boulot, une maison, des soucis financiers, des responsabilités d'adulte en somme. Non pas que je veuille vivre jeune de peur de passer à l'âge vieux. C'est juste que je n'ai pas vraiment eu d'adolescence. De gamine, je suis passée à adulte. Dans mon caractère et mon train de vie. Je ne sais pas ce que ça fait que de sortir à pas d'heure, s'éclater jusqu'au bout de la nuit, à sortir en boite, boire un coup chez des amis, profiter de mes jeunes années de célibataire, s'organiser à la dernière minute etc... Et même si ça peut se faire tout au long de la vie, je me dis que c'est plus beau à la vingtaine...

Libellés :

COMMENTAIRES : (9) REPONSE(S)



[44] Brèves du samedi

Que dire pour résumer cette semaine ? Pas grand chose à vrai dire... Je suis amoureuse, je tente de supporter la neige et le froid comme je peux, la maison est bien chauffée, l'ambiance est des plus chaleureuse et j'ai repris 600grs sur les 2kg de perdu en début de semaine. Bon, c'est la faute au mug que j'ai acheté avec l'intégrale de Friends ♥


Oui oui, vu que j'ai vendu mon bureau, j'ai sauté sur l'occasion de m'acheter ENFIN l'intégrale de cette série culte que j'affectionne tant. Je l'avais téléchargé dans son intégralité l'hiver dernier mais il me manquait 2 épisodes et la qualité n'est pas top. Donc voilà, je me suis fait mon propre cadeau de Noël. Avec en bonus, un mug que voilà. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi je rejette la faute sur mon mug pour les 600grs de repris.


Je ne sais pas encore de quoi sera fait mon week-end. Il y a des chances pour que j'aille à Gérardmer faire la connaissance du nouveau beau-frère et sa copine. Histoire de ne pas arriver devant des inconnus au réveillon de Noël. J'ai la pression je dois dire mais tout ira bien. Enfin, je l'espère ! Ensuite, ce sera au tour des beaux-parents. Que de rencontres en si peu de temps ! En tout cas, je suis ravie de savoir que je suis la toute première femme que Fred présentera à sa famille. Eh oui, les autres n'ont pas eu ce privilège, Noël ou pas. Et ça, c'est la classe ! Mais dans un sens, comme dit plus haut, ça te fout une de ces pressions... J'espère que je serai acceptée, histoire que ça m'arrive au moins une fois car les anciennes belles-familles, deux, ce fut la cata et c'était plus que réciproque.

N'oubliez pas de me proposer vos TOP 5 histoire de faire vivre ce blog la dernière semaine de cette année 2010. Voir cet article.

Un très bon week-end et je vous donne rendez-vous pour un nouveau mystère.

Libellés :

COMMENTAIRES : (6) REPONSE(S)



J'aime le riz
Certains (enfin je vise surtout les ados/célibataires/feignants) ne jurent que par les pâtes. Et à toutes les sauces. A s'en faire péter le bide comme on dit. Peu importe leur forme tant qu'elles se mangent. Avec du gruyère, de la sauce, du ketchup, du parmesan, quelques feuilles de basilic etc... Bah moi j'aime pas les pâtes. Bon, je ne crache pas sur les spaghettis et les lasagnes de Maman mais manger une assiette de pâtes, non merci. Je mange volontiers du quinoa, de l'ébly, du boulghour, de l'avoine etc... Et s'il y a un féculent dont je raffole, et je ne vous l'apprend pas, je l'ai mis en titre et en photo : c'est le riz. J'adore ! Je ne mangerais que ça. Nature, parfumé, rouge, au lait etc... Je me régale. J'ai même testé le riz noir et sincèrement, c'est très bon aussi. C'est juste bizarre de se retrouver avec des fourmis dans son assiette mais ça peut être assez original lors d'un dîner. Dernièrement, j'ai découvert que le chef cuisiner préféré des français, Cyril Lignac, faisait la promotion d'un nouveau riz Lustucru. Il se cuit à la poêle en 4 minutes. Ni une ni deux, j'ai testé et j'approuve ! Le riz est croquant sans être sec. Il a un parfum comme s'il avait été cuit dans un peu de sauce de viande. Je l'ai mangé nature. Les 400gr y sont passés (pas en une seule fois hein !). J'ai même pas voulu y ajouter du parmesan tellement nature, c'était déjà super bon. Vous pouvez même choisir le degré de croquant de votre riz en fin de cuisson. J'ai cherché une photo mais introuvable. Si, il y en a une toute rikikite sur le site off' mais bon, allez dans le rayon, chercher Cyril sur l'emballage (pas cartonné) et vous l'aurez. Vous m'en direz des nouvelles !

Article NON sponsorisé, j'préfère préciser

Libellés :

COMMENTAIRES : (10) REPONSE(S)



J'ai attrapé un coup de coeur

Par où commencer ? Et quoi dire ? Puis comment ? Je ne sais pas... Le fait est que je ne comprends pas ce qu'il m'arrive depuis cette première rencontre. Et c'est encore plus valable pour lui. Je trouve ça tellement exagéré que limite, je ne l'assume pas. Ca fait l'ado de 14 ans toute émoustillée à l'idée d'avoir un nouveau chéri boutonneux. Et pourtant, c'est l'effet que Fred me fait depuis une semaine. Un véritable coup de coeur. Réciproque qui plus est ! Non mais franchement, il y avait combien de chance pour que le coup de coeur soit au rendez-vous ? Et pire : avec le premier homme que j'accepte de rencontrer en 3 ans ?! Car c'est réellement ce que nous avons attrapé. Un coup de coeur. Et c'est bon ! Mais malgré tout, j'ai du mal à l'assumer car je n'ai jamais cru au coup de foudre. Pour moi, il était impossible d'avoir des sentiments aussi forts en quelques jours pour un homme que je connais à peine. Non sincèrement, ça n'existe pas. Et pourtant...

On ne s'était vus qu'une seule fois que dès le lendemain, il faisait des éloges à mon sujet auprès de Maman. Ca m'a fait peur donc j'ai essayé de le calmer mais rien à faire. Puis bon, Maman a vite compris qu'il était l'idéal pour moi donc elle a très bien su me mettre en confiance et soutenir Fred dans son projet de me séduire... Jeudi, il m'annonçait qu'il annulait ce qu'il avait de prévu le week-end pour le passer avec moi. Là aussi, j'ai trouvé que c'était de trop. Il s'emballait à un point où je trouvais ce comportement faux. Mais, il faut reconnaître que dès que j'ai su que l'on se verrait samedi, quelques heures en tête à tête, j'étais pleine d'impatience...

Nous sommes allés à St Dié. Il avait un cadeau à chercher pour son frère. On est allés ensuite boire un verre. Il est dingue de mon regard. Je suis dingue de son sourire. Et c'est durant ces quelques heures que j'ai pu enfin confirmer les dires de Maman : il est doux et attentionné que ce soit dans les gestes comme les paroles. Forcément, je ne peux que fondre ! J'ai profité de ce moment pour lui donner les raisons de mon célibat de 3 ans. Le fait que je sois tombée sur un connard fini et que j'ai décidé d'oublier ma vie en me concentrant sur celle de Papa. C'est d'ailleurs pour cette dernière raison que Maman a pris les choses en main. Elle était malheureuse de me voir détruire ma vie alors que justement, je suis censée vivre mes plus belles années, penser à moi, au bonheur que je mérite etc...

On a officialisé notre union ce jour-là. Et vous savez quoi ? J'avais peur que le premier baiser se passe mal. Je me suis dit "C'est là qu'il embrasse comme un pied, tout va s'effondrer". Et je sais que j'en aurai souffert car j'étais déjà attachée à lui. Mais merci, tout s'est bien passé !

Je me suis très souvent demandée si je ne recherchais pas de l'attention et si mon long célibat n'accentuait pas la sensation qu'il me procure. Mais c'est bien plus que ça : je suis amoureuse. Oui, vous avez bien lu : je suis amoureuse. Et ça ne fait qu'une semaine ! Amoureuse car je n'en dors plus, je n'ai même plus d'appétit (2kg de perdus en 5 jours). Je souris tout au long de la journée, je ne lâche plus mon GSM en attente d'un SMS. Je suis d'une humeur joyeuse que je n'avais plus vécu depuis bien longtemps. Encore moins grâce à un homme. Je suis amoureuse... Moi, la fille qui rabâchait partout que non, c'est fini, je suis bien toute seule, il va falloir galérer pour m'avoir etc... Ah oui, vous pouvez en rire maintenant. J'en ris moi-même ! Car je n'avais pas envisagé le coup de coeur. Pas de coup de foudre car je n'aime pas ce terme mais c'est tout comme.

Un véritable coup de coeur s'est produit pour lui comme pour moi. On a 14 ans. Et on aime ça. Ses parents hallucinent sur son changement d'humeur. Il chante de bon matin (à 5h, il réveille tout le monde), il s'est remis au piano alors qu'il n'y avait plus touché depuis 3/4 ans et il est toujours dans les nuages. Sa famille ne le reconnait plus et ça nous fait rire. Quant à Maman, elle est heureuse de me voir heureuse, fière de ce qu'elle a fait. Je me sens belle. Il me rend belle. Dans mon corps et dans ma tête. Lorsqu'il parle de moi avec Maman, parfois les larmes lui montent aux yeux (et à Maman aussi du coup) tellement je le rends heureux depuis que je suis entrée dans sa vie. Il a peur d'être à nouveau déçu mais il me fait totalement confiance. C'est surtout que l'effet que je lui fait le rend totalement impuissant et aveugle. Parait que c'est ça l'amour...

Tous les jours, Maman me raconte tout ce qu'il lui dit. Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Jamais une fille ne lui avait fait ça auparavant. Sauf que, je n'ai rien fait justement. Je ne cherche pas à comprendre et je savoure au présent. Car c'est bon et ça fait du bien ! J'ai droit à des compliments qui sont sincères, pas lourds et juste ce qu'il faut. Ses baisers sont doux et passionnés. Ses caresses également. Le fait que nous habitions chacun de notre côté chez nos parents est une bonne chose pour moi. Je ne ressens pas la pression de devoir passer à l'acte. Bien sûr, ce sera dans pas longtemps mais là aussi, il se montre patient, pas de gestes déplacés ni de paroles. Il respecte mes choix et surtout, il ne veut rien gâcher de ce qu'il vit avec moi. Il fait partie de ces rares hommes qui font passer les sentiments avant le sexe. Il pense avec sa tête et non son entre-jambes. Eh oui, ça existe encore...

Lundi, il m'a dit qu'il m'aimait. Je n'ai pas répondu. De toute façon, il était prévenu que je ne le dirai pas la première. Je suis amoureuse mais je n'assume pas que ce soit si rapidement. Les sentiments sont là mais les paroles ne veulent pas sortir. Il m'aime. J'en ai pleuré dans ses bras. Première fois qu'un "Je t'aime" me fait de l'effet. Première fois qu'il me saute en pleine figure et qu'il fait battre mon coeur et me donne des papillons au ventre. Oui, il m'aime et je l'aime en retour...

Hier, je me suis réveillée avec un texto de lui. Ca a suffit pour braver le froid, le verglas et la neige avec un énorme sourire aux lèvres. Même que j'ai couru et joué avec Bout'chou ! Puis à 11h30, nouveau texto m'annonçant qu'il passerait en coup de vent à 12h45 avant d'aller au boulot. Juste 5 minutes, se revoir, s'embrasser, s'échanger quelques paroles. Juste assez pour nous rebooster. Il passe tous les jours à 16h pour boire le café. Et la présence de l'un fait beaucoup de bien à l'autre même si mes parents sont avec nous. Il va m'inviter à passer le réveillon de Noël avec ses parents, son frère et la copine de ce dernier. Je stresse déjà. Pour moi, c'est une soirée comme une autre mais j'ai la pression de rencontrer pour la première fois sa famille. J'espère que je leur plairais afin de parfaire à ce bonheur que nous vivons depuis quelques jours...

Jamais je n'avais ressenti ça auparavant. Non, je n'exagère pas. Peut-être même que je suis réellement amoureuse pour la première fois. Je vous parle d'amour et je ne suis toujours pas capable de mettre des mots compréhensibles et précis sur ce que je vis et ressens. Je ne dis pas que je n'ai pas été amoureuse dans le passé mais comment expliquer que je n'ai jamais ressenti ça auparavant avec mes ex ?

Je l'aime. Il m'aime. On est heureux. Et si c'est ça d'être amoureux, je suis partante pour avoir 14 ans tous les jours. Et avec lui. En tout cas, il m'a prévenue : je ne suis qu'au 1/100ème de l'attention qu'il m'a apportée jusqu'à présent. Et je le soupçonne de préparer un week-end quelque part en amoureux...

Oui, il n'y a pas de doutes : j'ai attrapé un coup d'amour, un coup de "Je t'aime".

Libellés :

COMMENTAIRES : (26) REPONSE(S)



« »