Je suis
Ingrid (je ne vais pas au cinéma). Jeune trentenaire (help !). Impulsive (très). Sensible (beaucoup). Franche (malgré moi). Amoureuse des bêtes (et de son homme). Tente toujours d'apprivoiser la vie (surtout ses bons côtés).

ailleurs
Pour les pensées non phylosophiques : Facebook
Pour ne pas rater les publications : Hellocoton
Pour vous inspirer : Pinterest
Pour voir de jolies photos : Flickr
instagram

A suivre
J'veux être bonne / Fraise & Basilic / Mamzelle Papotine / Blog du dimanche / The stage door / Princesse guerrière / Etcetera / Ma'zelle / La Mouette / Les divagations de Ginie / Les petits riens / Strange red haired / Little black sheep / Et croquer la vie / Annouchka / Xelou / Ally Pitypang / Je ne sais pas choisir / The dreamcatcher / Fuite en avant / I feel blue
archives



credits
Ce blog est à usage non commercial. Les textes appartiennent à son auteure. Quant aux photos, elles viennent, pour la plupart, du site We ♥ it.

Version n°16 avec Michelle Trachtenberg
Layout par Mémorables Oublis
Codage par Mémorables Oublis & !ferris.
Administration : Privé
août 29, 2011
Diverses astuces


Je ne sais pas si cet article va servir à quelque chose mais je me suis dit que ça serait une bonne idée de vous faire (re)découvrir quelques petites astuces, toutes simples, pour simplifier votre vie et pourquoi pas, votre santé.

01. Lors de vos salades, remplacez l'huile par du lait.
02. Plutôt que d'utiliser des lardons, pourquoi ne pas les remplacer par des allumettes de bacon ?
03. Pour parfumer votre intérieur, quoi de mieux que votre propre parfum (ou celui de votre chéri(e)) à déposer sur coussin, fauteuil, rideaux, ampoule ? Beaucoup moins cher que Airwick. Evitez d'en mettre sur du blanc.
04. N'achetez plus des croûtons de pain grillés. Faites-le vous même au grille pain ou à la poêle.

J'en ai d'autres mais elles me reviendront plus tard à l'esprit, pour un second billet.

Libellés :


COMMENTAIRES : (5) REPONSE(S)



août 25, 2011
Secret story


J'ai été taguée par Sylla et même si j'ai déjà fait ce jeu, je m'y colle à nouveau :

01. Je ne bois pas de café. Je trouve ça écœurant et ça donne une mauvaise haleine. Ca n'a aucun effet sur moi qui plus est. Ca ne me réveille et ne m'énerve pas. Mais, je ne crache pas sur le cappuccino, surtout s'il est bien fait.

02. Je suis une adepte du post-it. J'aime bien en voir quelques uns parsemés autour de mon écran d'ordinateur. J'y note des rendez-vous, des numéros de téléphone, des films ou épisodes de série à voir en premier etc... Ca me rappelle l'époque où je bossais dans l'organisation évènementielle.

03. Je suis allergique aux gosses. Je ne sais pas comment me comporter avec eux ni quoi leur dire. Je panique aussitôt que je me retrouve seule avec. Par contre, vous me mettez devant un chien ou un chat, vous ne me voyez plus pour le reste de la journée.

04. Je suis contre le mariage mais ça ne m'empêche pas de m'imaginer en robe de mariée. Je les trouve magnifiques mais hors de question de passer à l'acte juste pour le plaisir de la porter quelques heures...

05. Je mange les croûtes de certains fromages (surtout ceux du gruyère).

06. Lorsque je suis au téléphone, chez moi, je ne peux m'empêcher de me promener sur le site We♥it et télécharger des photos qui pourraient m'être utiles pour de prochains articles.

07. Je ne sais pas varier mes repas dans un restaurant. Je prends toujours la même chose, au point que ça devienne lassant. Dans un resto italien, nul doute que je prendrais une pizza 4 fromages. Je ne chercherai même pas à regarder si une autre pizza ou un autre plat pourrait me convenir. Et si je retourne dans un restaurant où un plat m'a plu, je reprendrais le même afin d'être certaine de ne pas être déçue.

Libellés :


COMMENTAIRES : (1) REPONSE(S)



août 24, 2011
[67] Brèves de vacances



Pas de brèves, juste des pensées de ces 2 dernières semaines :

- Fred a repris le boulot. Ca nous a mis un petit coup au moral de ne plus se voir autant, de ne plus sortir, rentrer la nuit, se réveiller à deux, faire des barbecues, voir les potes etc...

- 3 kilos de pris. Ces mêmes kilos que j'ai eu du mal à perdre en début d'été. En même temps, avec tout ce que j'ai mangé, le verdict aurait pu être pire.

- D'ailleurs, Fred me prête son vélo de descente. Et bien que je ne ferai que des balades dans les sentiers, je compte bien m'y mettre, tout en alternant avec le tapis de course.

- C'est dingue le nombre de chaines qui diffusent le téléshopping ! Sur 16 chaines, il y a en a 6 qui nous passent en boucle leurs produits miracles, révolutionnaires et j'en passe. Sans oublier les redif' à rallonge des documentaires sur Planète... Ca me conforte dans mon choix de ne plus regarder la télé...

- J'ai attrapé une angine le week-end dernier. Comme dit si bien mon ami Gad : j'ai une voix d'australopithèque. Glamour à souhait... Non mais franchement ? Une angine à plus de 30°, faut le faire...

- J'ai fait mon baptême de camping. J'étais restée à la bonne vieille tente toute pourrie qui tient avec deux malheureux piquets et où les bestioles se faufilent facilement. Pour une première, je ne suis absolument pas déçue. Même si à 5h12, un coq s'est empressé de nous faire savoir que le jour se levait.

- Il fait bien chaud (je ne vais pas m'en plaindre même si c'est assez brutal de passer de 18 à 35). Eh bien, bonne poire que je suis, je prête le ventilo à Craquotte qui s'étale de tout son long, pattes en l'air pour accueillir le vent pendant que moi, je me liquéfie.

- Plusieurs fois, Fred a insisté pour m'offrir l'objectif de mon choix. J'ai refusé jusqu'à ce que ça finisse par me trotter sérieusement dans la tête. Mon dernier achat (le 50mm) ne me convient pas. Pour son prix fort abordable, il est nickel mais je ne peux pas l'utiliser avec mes bêtes (comme je vous en parlais ici). Du coup, il m'en faut un où je peux me poster un peu plus loin sans perdre de bokeh (sachant que je ne ferai pas uniquement des photos d'animaux). Alors ? Le 85mm f/1.8 ou le 135 f/2.0 ? Difficile de faire son choix lorsqu'on a aucun moyen de tester sans devoir acheter...

Libellés :


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 22, 2011
Je sais que...


- Je n'aurai jamais les jambes d'Adriana Karembeu. Et encore moins les cuisses creuses.
- Je n'aurai jamais un grand cou pour laisser pendre de longues boucles d'oreilles.
- Je n'aurai jamais une poitrine digne de figurer dans la nouvelle campagne Aubade.
- Je n'aurai jamais les dents aussi blanches que celles d'une star.
- Je n'aurai jamais des ongles comme s'ils sortaient de chez la manucure.
- Je n'aurai jamais une crinière flamboyante pour être l'égérie de l'Oréal
- Je n'aurai jamais un ventre plat pour l'exhiber sur la plage
- Je n'aurai jamais des jambes douces où un tissu de soie glisserait dessus comme dans la pub.

Mais je sais aussi que...
- Je n'ai pas de cellulite, l'ennemi de nombreuses femmes
- J'ai de jolies dents même si elles n'ont pas gardé toute leur blancheur
- J'ai de belles jambes, bien dessinées, et pas en forme de piquet
- J'ai de jolies petites oreilles, adaptées à mon visage et bien collées
- J'ai de beaux yeux bleus, certes, foncés, mais bleus quand même
- J'ai de la poitrine, peut-être tombante mais j'ai un beau décolleté
- J'ai une taille légèrement dessinée, pas de culotte de cheval ni un gros derrière.
- J'ai de jolies mains, pas de gros doigts boudinés. Et des ongles fins et mous mais beaux
- J'ai une belle nuque même si elle est constamment cachée par mes cheveux

Libellés :


COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



août 19, 2011
Immobilité impossible

Hier, en vidant ma carte mémoire, j'en ai profité pour prendre des photos d'eux. Je venais de laver Bout'chou et Craquotte était perchée au salon. Mais voilà, le résultat n'est pas génial, une fois de plus, comparé à ce que j'espérais.

Je n'arrive jamais à prendre de jolies photos de mes bestioles. Faut toujours qu'elles bougent le temps que je me positionne, fasse les réglages. Un bruit, un reflet et c'est fichu. Bout'chou comme Craquotte sont attirés par le reflex. Curieux, si je m'approche un peu trop près, ils viennent voir, sentent l'objectif et ma patiente est mise à rudes épreuves.

Je découvre l'inconvénient du 50mm f1.8...





Flickr pour le reste des photos ;)

Libellés : ,


COMMENTAIRES : (9) REPONSE(S)



août 12, 2011
Je vous dis tout (enfin, presque)


01. Ta naissance
 ?
Un matin, vers 1h55, j'ai décidé de montrer le bout de mon nez. Il était temps, car faut dire que Maman était arrivée à terme. Mais j'étais tellement bien que je ne voulais pas sortir. Et lorsque ce fut le cas, je me suis pris une bonne fessée car je refusais de pleurer. Ah bah ça fait plaisir hein ! Ca s'est passé le dimanche 25 avril 1982. Oui, un dimanche qui plus est ! Ca donnait déjà une idée de la chieuse que j'allais devenir. Scoop people : à cette même date, Karine Ferri voyait le jour (bon la beauté et le destin ne fut pas le même, certes).

02. Ta situation de famille ? J'ai un frère de 6 ans de moins que moi. Des parents toujours mariés. Je suis en couple depuis bientôt 9 mois.

03. Un souvenir de vacances ?
Je ne le répéterai jamais assez : mes vacances d'enfance à Port Grimaud.

04. Une connerie ?
La rencontre avec certaines personnes.

05. Une fessée ?
Voir question 01.

06. Ton 1er bisou d'amoureuse ?
Avec ou sans la langue ? Car sans, c'était à mes 12 ans, sous la cabane fabriquée dans la chambre de ce copain. Quant à ma première exploration buccale, j'avais 19 ans. Et c'était au Mc Do. Bonjour le romantisme...

07. Ta 1ère cigarette ?
Au lycée car j'en avais marre d'être mise à l'écart de mon groupe de copines car j'étais la seule non fumeuse et que je m'ennuyais durant les pauses.

08. Un repas particulier ?
Le réveillon de Noël. Maman et moi, seules à la maison. Pas d'hypocrisies familiales, d'engueulades, de vaisselles, de gosses qui crient, courent partout. Franchement ? Un pur bonheur alors que tout le monde nous plaint lorsqu'on leur raconte le contenu de nos réveillons...

09. Une photo ?


10. Un manque ?
Celui de cette photo à qui je pense tous les jours depuis ce putain de 16 janvier 1992...

11. Un cauchemar ?
J'étais en vacances dans le Sud. Je devais avoir 6/8 ans. Dans la caravane, en pleine nuit, je me réveille en sursaut, trempée de sueur. Je venais de rêver que des loups m'avaient attrapée dans la forêt où j'allais assez souvent avec Papa, tout près de chez moi. Ce cauchemar m'a traumatisée durant quelques jours et je n'étais pas très à l'aise de retourner sur ce fameux chemin de forêt.

12. Doudou, tétine ou pouce pour la nuit ?
Une souris en peluche. Elle traine toujours sur ou dans le lit. Mais je ne la prend pas dans mes bras. Sa présence est plus une habitude qu'autre chose car je pourrais m'en séparer sans problème puisque je ne lui accorde plus d'attentions depuis bien des années. Mais mon vrai doudou fut des morceaux de tissu en soie que j'avais en main tout en suçant mon pouce, au moment de m'endormir. Pour la tétine, hors de question par mes parents. Ca traîne partout, on ramasse, on remet dans la bouche sans vraiment nettoyer et c'est plus con qu'autre chose (et n'empêche pas de pleurer).

13. Fille unique ou quelle place dans la fratrie ?
Voir la seconde question.

14. Ton enfance en quelques mots ?
Normale on va dire. Je n'ai pas vécu de choses douloureuses (avant le décès de mon Tonton à mes 10 ans). Des parents qui ont fait en sorte d'apporter du bonheur à leurs deux enfants : vacances, jouets, promenades (mais sans être gâtés pourris pour autant).

15. Ton adolescence en quelque mots ?
De sales années. Des études que je n'arrivais pas à suivre, des complexes qui m'empêchaient à faire pas mal de choses, des flirts inexistants et les trahisons amicales/familiales.

17. Ton 1er boulot ?
De vacances, ce fut vendeuse dans la boulangerie d'amis à mes parents. Sinon, c'était caissière à Carrefour Auteuil tout en suivant une formation pour devenir chef de rayon.


Trouvé chez Lady Gagathe

Libellés :


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 08, 2011
La musiiiiqueuuuh


01. Ton style de musique et pourquoi ?
Depuis quelques années maintenant, je suis attirée principalement par le folk. J'aime les sonorités, les voix masculines (pas les paroles car je suis une tâche en anglais et une flemme monumentale de faire les traductions).

02. Le style de musique que tu détestes et pourquoi ?
Plusieurs styles en fait. Je ne supporte pas le rap et le rock (et ce qui s'en suit comme le métal, le hard). Tout ce qui est agressif et absolument pas mélodieux, qui te casse les tympans, et où t'as mal pour le chanteur qui gueule et se tue la voix.

03. Ton chanteur préféré ?
Je n'ai pas vraiment de préférence. J'adore Goldman et Bruel.

04. Ta chanteuse préférée ?
Longtemps, j'ai admiré Lara Fabian mais depuis, personne. Ce qui ne m'empêche pas d'écouter assez souvent Kylie Minogue, Madonna et Miss Spears.

05. Ton groupe préféré ?
The Corrs même s'ils se font méchamment désirer. Tout comme Texas. Alors, en attendant, je me console avec Coldplay.

06. Une chanson culte ?
Aucune. Ou alors, plein. On a tous une chanson qui rappelle un moment du passé.

07. Le meilleur album ?
Aucun. Il y a toujours quelques chansons qui ne doivent pas faire partie d'un album même si on adore l'artiste et qu'il a bien bossé dessus.

08. Joues-tu d'un instrument ? Si oui, lequel ?
Non mais j'aurai bien aimé apprendre le piano ou la guitare.

09. Sais-tu chanter ?
Demandez à ma douche ce qu'elle en pense.

10. Temps par jour à écouter de la musique ?
Le temps de prendre ma douche ou en voiture.

11. Un lecteur de musique que tu emportes ?
Mon iTouch que je délaisse depuis quelques mois (les balades de Bout' étant rares/courtes puis la flemme de refaire ma playlist).

12. 5 chansons que tu écoutes en boucle ?
Jamais. Un bon moyen pour s'en dégoûter.

13. 5 artistes que tu n'aimes pas ?
Les comédies musicales, Lady Gaga, Susan Boyle, Beyoncé, Eminem

14. Écoutes-tu la radio ?
Elle était mise dans le bus lorsque j'allais au lycée. Imposée par le chauffeur donc... Mais jamais je ne l'ai écouté en dehors (et tant mieux). Sauf dernièrement, depuis qu'on a le cabriolet (et ça me donne à chaque fois l'envie de graver mes propres playlist).

Libellés : ,


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 05, 2011
TOP Secret !


01. Mon cocktail secret
: Du Soho avec du jus d'ananas.
02. Mon secret beauté : Biafine, ma crème de jour, de nuit, anti-ride, d'hydratation et j'en passe.
03. Mon rêve secret : Nous rendre heureux.
04. Ma gourmandise secrète : Un carré de chocolat dans une tasse de café.
05. Mon petit plaisir secret : Le contempler de longues minutes, durant son sommeil.
06. Mon défaut secret : Je réfléchis beaucoup trop.
07. Ma qualité secrète : Je suis une grande romantique (mais pas ringarde).
08. Ma collection secrète : Du gloss que j'accumule (en cadeau) mais que je n'utilise jamais.
09. Ma boîte secrète : Une boîte à gâteaux, en métal où sont rangés des lettres, quelques photos, et billets de TGV.
10. Ma phobie secrète : Mourir seule dans la souffrance.

Libellés :


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 03, 2011
[66] Brèves de vacances


Vacances de merde. Voilà comment je peux résumer ces deux dernières semaines. En dehors du fait qu'on a eu une météo pourrie, nous avons assisté à la mort d'Hercule, le chien de Fred. Il vivait ses derniers jours et c'est tombé durant ses vacances. Le moral et l'ambiance en ont pris un coup, forcément. Et sensible comme je suis, surtout avec les bêtes, j'ai fait de sacrés efforts pour soutenir Fred dans ces moments. On y était préparés mais lorsque ça arrive, on souffre quand même. J'en ai pleuré 4 jours après. Je connaissais Hercule quasi en même temps que Fred. J'étais habituée à ce qu'il pointe le bout de son nez lorsque j'arrivais. Il avait finit par ne plus aboyer, habitué à ma présence. Fred était admirative de voir ce que je pouvais lui faire (s'asseoir pour avoir son bonbon par exemple). Il était content que j'accorde de l'importance à son chien. Les autres s'en fichaient un peu ou bien, le craignait. Il laisse un très grand vide. Le glaucome qu'il avait attrapé début juin aura eu raison de lui (les conséquences comme la dépression mais aussi la vieillesse). On s'y fait doucement. Le garage est vide, on n'entend plus la chaîne, la couette a disparu. On ne culpabilise pas. On se dit qu'il est mieux là-haut, si un paradis existe, et pour les chiens...


Bon, ça a eu un côté positif si j'ose dire. Car la mort d'Hercule a été une bonne occasion de partir mais surtout, se changer les idées. Direction Saverne, à la frontière mosellane alsacienne. Et, ce fut les deux seuls jours de la semaine où le soleil et la chaleur furent présents. Je vous en parlerai plus en détail à la rentrée avec photos de ce mini-séjour improvisé.


Et sinon, j'ai enfin rencontré la bande de potes. De sacrés loustiques ! J'ai été très bien accueillie. On a fait des journées et barbecue avec des fous rires à n'en plus finir. Même mon frère se joint à nous. On revit. Tout simplement... A l'heure où je vous écris, Fred n'a toujours pas été rappelé par Manpower. Il ne va pas s'en plaindre. Et moi non plus. Mais ne vous inquiétez pas, le blog reprend ses habitudes estivales. Alors à vendredi pour un tag.

COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 01, 2011
Le rasoir : Aucun regret


C'était l'année de mes 12 ans. Un après-midi d'été. J'ai sauté le pas après moult réflexions. J'ai pris le rasoir et j'ai vécu ma tout première épilation (à la sauvage, sans crème, simplement sur jambes mouillées, et encore). Ah bah j'vous dis pas quand ma mère l'a découvert. Je me suis fait engueulée. Au début, je ne comprenais pas. Depuis quand les jambes poilues sur une fille, c'est glamour ? Mais non. Elle m'engueulait pour la méthode d'épilation que j'avais choisi.

Le rasoir. Ce petit ustensile que l'on transporte facilement partout, que l'on dégaine à n'importe quel moment. Pratique, pas cher, efficace. Oui mais voilà, j'ai vite compris au fil des semaines, ma lourde connerie. Ce petit ustensile pratique, pas cher et efficace, il fallait que je m'en serve tous les deux jours. Miséricorde ! J'ai calculé le nombre d'années qui m'attendaient, à devoir jouer les contorsionnistes dans ma douche, à remplir la poubelle de ce petit ustensile pratique, pas cher et efficace mais qui se révèle finalement, la bête noire de l'épilation.

Mais les années sont passées. Les habitudes se sont installées. Pour avoir des jambes parfaitement douces, il faudrait que je me rase quotidiennement (je ne le fais pas tout le temps, histoire de laisser ma peau se remettre de ce matraquage, au moins 24h).

J'ai tout de même testé entre temps, l'épilation électrique. Douillette comme je suis, le truc a vite fini au fond d'un tiroir. La cire, m'en faudrait des bandes pour faire toutes ces surfaces ! Donc, à moins de me faire des jambes viriles de mâle, je continue avec le rasoir.

Longtemps, je m'en suis voulue d'avoir fait cette connerie, cet après-midi d'été, l'année de mes 12 ans. Longtemps je me suis dit "Mais pourquoi t'as voulu jouer ta grande ?! Tu pouvais pas en parler à ta mère qui t'aurait montré et expliqué ?". Eh bah non, j'ai voulu jouer femme avant l'heure. Et maintenant, j'en paye le prix.

Je suis allée qu'une seule fois chez l'esthéticienne. Car j'avais reçu une séance gratuite. J'ai morflé. Vous pensez bien. Je pensais être tranquille durant 3 jours, le temps que la repousse se fasse. Mais que nenni ! Le lendemain, ma peau était déjà rugueuse ! (Bon, elle aurait été douce, je ne serais pas retournée chez l'esthéticienne pour autant (pas les moyens et pas le courage de vivre de telles douleurs)).

Mais lorsque je dis que je n'ai aucun regret, c'est que rasoir comme épilation à la cire ou électrique, ma repousse est rapide. Il n'y a qu'à voir avec mes sourcils et ma lèvre supérieure que je fais à la pince à épiler. C'est une habitude que je dois prendre tous les 2 jours. C'est comme quand on veut faire le grand ménage de printemps. Vous avez à peine fini qu'il faut déjà tout recommencer. Bah là, c'est pareil. Quoi que je fasse, ça repousse dans les 24 heures. Alors, entre nous, j'vais pas m'embêter à me payer des séances chez l'esthéticienne 3 fois par semaine et souffrir le martyr. Je préfère me plier en 10 sous ma douche et utiliser ce petit ustensile pratique, pas cher et efficace et me dire que même si c'est la bête noire de très nombreuses femmes, bah il est, à ce jour, mon seul allié.

Libellés :


COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



« »
août 29, 2011
Diverses astuces


Je ne sais pas si cet article va servir à quelque chose mais je me suis dit que ça serait une bonne idée de vous faire (re)découvrir quelques petites astuces, toutes simples, pour simplifier votre vie et pourquoi pas, votre santé.

01. Lors de vos salades, remplacez l'huile par du lait.
02. Plutôt que d'utiliser des lardons, pourquoi ne pas les remplacer par des allumettes de bacon ?
03. Pour parfumer votre intérieur, quoi de mieux que votre propre parfum (ou celui de votre chéri(e)) à déposer sur coussin, fauteuil, rideaux, ampoule ? Beaucoup moins cher que Airwick. Evitez d'en mettre sur du blanc.
04. N'achetez plus des croûtons de pain grillés. Faites-le vous même au grille pain ou à la poêle.

J'en ai d'autres mais elles me reviendront plus tard à l'esprit, pour un second billet.

Libellés :


COMMENTAIRES : (5) REPONSE(S)



août 25, 2011
Secret story


J'ai été taguée par Sylla et même si j'ai déjà fait ce jeu, je m'y colle à nouveau :

01. Je ne bois pas de café. Je trouve ça écœurant et ça donne une mauvaise haleine. Ca n'a aucun effet sur moi qui plus est. Ca ne me réveille et ne m'énerve pas. Mais, je ne crache pas sur le cappuccino, surtout s'il est bien fait.

02. Je suis une adepte du post-it. J'aime bien en voir quelques uns parsemés autour de mon écran d'ordinateur. J'y note des rendez-vous, des numéros de téléphone, des films ou épisodes de série à voir en premier etc... Ca me rappelle l'époque où je bossais dans l'organisation évènementielle.

03. Je suis allergique aux gosses. Je ne sais pas comment me comporter avec eux ni quoi leur dire. Je panique aussitôt que je me retrouve seule avec. Par contre, vous me mettez devant un chien ou un chat, vous ne me voyez plus pour le reste de la journée.

04. Je suis contre le mariage mais ça ne m'empêche pas de m'imaginer en robe de mariée. Je les trouve magnifiques mais hors de question de passer à l'acte juste pour le plaisir de la porter quelques heures...

05. Je mange les croûtes de certains fromages (surtout ceux du gruyère).

06. Lorsque je suis au téléphone, chez moi, je ne peux m'empêcher de me promener sur le site We♥it et télécharger des photos qui pourraient m'être utiles pour de prochains articles.

07. Je ne sais pas varier mes repas dans un restaurant. Je prends toujours la même chose, au point que ça devienne lassant. Dans un resto italien, nul doute que je prendrais une pizza 4 fromages. Je ne chercherai même pas à regarder si une autre pizza ou un autre plat pourrait me convenir. Et si je retourne dans un restaurant où un plat m'a plu, je reprendrais le même afin d'être certaine de ne pas être déçue.

Libellés :


COMMENTAIRES : (1) REPONSE(S)



août 24, 2011
[67] Brèves de vacances



Pas de brèves, juste des pensées de ces 2 dernières semaines :

- Fred a repris le boulot. Ca nous a mis un petit coup au moral de ne plus se voir autant, de ne plus sortir, rentrer la nuit, se réveiller à deux, faire des barbecues, voir les potes etc...

- 3 kilos de pris. Ces mêmes kilos que j'ai eu du mal à perdre en début d'été. En même temps, avec tout ce que j'ai mangé, le verdict aurait pu être pire.

- D'ailleurs, Fred me prête son vélo de descente. Et bien que je ne ferai que des balades dans les sentiers, je compte bien m'y mettre, tout en alternant avec le tapis de course.

- C'est dingue le nombre de chaines qui diffusent le téléshopping ! Sur 16 chaines, il y a en a 6 qui nous passent en boucle leurs produits miracles, révolutionnaires et j'en passe. Sans oublier les redif' à rallonge des documentaires sur Planète... Ca me conforte dans mon choix de ne plus regarder la télé...

- J'ai attrapé une angine le week-end dernier. Comme dit si bien mon ami Gad : j'ai une voix d'australopithèque. Glamour à souhait... Non mais franchement ? Une angine à plus de 30°, faut le faire...

- J'ai fait mon baptême de camping. J'étais restée à la bonne vieille tente toute pourrie qui tient avec deux malheureux piquets et où les bestioles se faufilent facilement. Pour une première, je ne suis absolument pas déçue. Même si à 5h12, un coq s'est empressé de nous faire savoir que le jour se levait.

- Il fait bien chaud (je ne vais pas m'en plaindre même si c'est assez brutal de passer de 18 à 35). Eh bien, bonne poire que je suis, je prête le ventilo à Craquotte qui s'étale de tout son long, pattes en l'air pour accueillir le vent pendant que moi, je me liquéfie.

- Plusieurs fois, Fred a insisté pour m'offrir l'objectif de mon choix. J'ai refusé jusqu'à ce que ça finisse par me trotter sérieusement dans la tête. Mon dernier achat (le 50mm) ne me convient pas. Pour son prix fort abordable, il est nickel mais je ne peux pas l'utiliser avec mes bêtes (comme je vous en parlais ici). Du coup, il m'en faut un où je peux me poster un peu plus loin sans perdre de bokeh (sachant que je ne ferai pas uniquement des photos d'animaux). Alors ? Le 85mm f/1.8 ou le 135 f/2.0 ? Difficile de faire son choix lorsqu'on a aucun moyen de tester sans devoir acheter...

Libellés :


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 22, 2011
Je sais que...


- Je n'aurai jamais les jambes d'Adriana Karembeu. Et encore moins les cuisses creuses.
- Je n'aurai jamais un grand cou pour laisser pendre de longues boucles d'oreilles.
- Je n'aurai jamais une poitrine digne de figurer dans la nouvelle campagne Aubade.
- Je n'aurai jamais les dents aussi blanches que celles d'une star.
- Je n'aurai jamais des ongles comme s'ils sortaient de chez la manucure.
- Je n'aurai jamais une crinière flamboyante pour être l'égérie de l'Oréal
- Je n'aurai jamais un ventre plat pour l'exhiber sur la plage
- Je n'aurai jamais des jambes douces où un tissu de soie glisserait dessus comme dans la pub.

Mais je sais aussi que...
- Je n'ai pas de cellulite, l'ennemi de nombreuses femmes
- J'ai de jolies dents même si elles n'ont pas gardé toute leur blancheur
- J'ai de belles jambes, bien dessinées, et pas en forme de piquet
- J'ai de jolies petites oreilles, adaptées à mon visage et bien collées
- J'ai de beaux yeux bleus, certes, foncés, mais bleus quand même
- J'ai de la poitrine, peut-être tombante mais j'ai un beau décolleté
- J'ai une taille légèrement dessinée, pas de culotte de cheval ni un gros derrière.
- J'ai de jolies mains, pas de gros doigts boudinés. Et des ongles fins et mous mais beaux
- J'ai une belle nuque même si elle est constamment cachée par mes cheveux

Libellés :


COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



août 19, 2011
Immobilité impossible

Hier, en vidant ma carte mémoire, j'en ai profité pour prendre des photos d'eux. Je venais de laver Bout'chou et Craquotte était perchée au salon. Mais voilà, le résultat n'est pas génial, une fois de plus, comparé à ce que j'espérais.

Je n'arrive jamais à prendre de jolies photos de mes bestioles. Faut toujours qu'elles bougent le temps que je me positionne, fasse les réglages. Un bruit, un reflet et c'est fichu. Bout'chou comme Craquotte sont attirés par le reflex. Curieux, si je m'approche un peu trop près, ils viennent voir, sentent l'objectif et ma patiente est mise à rudes épreuves.

Je découvre l'inconvénient du 50mm f1.8...





Flickr pour le reste des photos ;)

Libellés : ,


COMMENTAIRES : (9) REPONSE(S)



août 12, 2011
Je vous dis tout (enfin, presque)


01. Ta naissance
 ?
Un matin, vers 1h55, j'ai décidé de montrer le bout de mon nez. Il était temps, car faut dire que Maman était arrivée à terme. Mais j'étais tellement bien que je ne voulais pas sortir. Et lorsque ce fut le cas, je me suis pris une bonne fessée car je refusais de pleurer. Ah bah ça fait plaisir hein ! Ca s'est passé le dimanche 25 avril 1982. Oui, un dimanche qui plus est ! Ca donnait déjà une idée de la chieuse que j'allais devenir. Scoop people : à cette même date, Karine Ferri voyait le jour (bon la beauté et le destin ne fut pas le même, certes).

02. Ta situation de famille ? J'ai un frère de 6 ans de moins que moi. Des parents toujours mariés. Je suis en couple depuis bientôt 9 mois.

03. Un souvenir de vacances ?
Je ne le répéterai jamais assez : mes vacances d'enfance à Port Grimaud.

04. Une connerie ?
La rencontre avec certaines personnes.

05. Une fessée ?
Voir question 01.

06. Ton 1er bisou d'amoureuse ?
Avec ou sans la langue ? Car sans, c'était à mes 12 ans, sous la cabane fabriquée dans la chambre de ce copain. Quant à ma première exploration buccale, j'avais 19 ans. Et c'était au Mc Do. Bonjour le romantisme...

07. Ta 1ère cigarette ?
Au lycée car j'en avais marre d'être mise à l'écart de mon groupe de copines car j'étais la seule non fumeuse et que je m'ennuyais durant les pauses.

08. Un repas particulier ?
Le réveillon de Noël. Maman et moi, seules à la maison. Pas d'hypocrisies familiales, d'engueulades, de vaisselles, de gosses qui crient, courent partout. Franchement ? Un pur bonheur alors que tout le monde nous plaint lorsqu'on leur raconte le contenu de nos réveillons...

09. Une photo ?


10. Un manque ?
Celui de cette photo à qui je pense tous les jours depuis ce putain de 16 janvier 1992...

11. Un cauchemar ?
J'étais en vacances dans le Sud. Je devais avoir 6/8 ans. Dans la caravane, en pleine nuit, je me réveille en sursaut, trempée de sueur. Je venais de rêver que des loups m'avaient attrapée dans la forêt où j'allais assez souvent avec Papa, tout près de chez moi. Ce cauchemar m'a traumatisée durant quelques jours et je n'étais pas très à l'aise de retourner sur ce fameux chemin de forêt.

12. Doudou, tétine ou pouce pour la nuit ?
Une souris en peluche. Elle traine toujours sur ou dans le lit. Mais je ne la prend pas dans mes bras. Sa présence est plus une habitude qu'autre chose car je pourrais m'en séparer sans problème puisque je ne lui accorde plus d'attentions depuis bien des années. Mais mon vrai doudou fut des morceaux de tissu en soie que j'avais en main tout en suçant mon pouce, au moment de m'endormir. Pour la tétine, hors de question par mes parents. Ca traîne partout, on ramasse, on remet dans la bouche sans vraiment nettoyer et c'est plus con qu'autre chose (et n'empêche pas de pleurer).

13. Fille unique ou quelle place dans la fratrie ?
Voir la seconde question.

14. Ton enfance en quelques mots ?
Normale on va dire. Je n'ai pas vécu de choses douloureuses (avant le décès de mon Tonton à mes 10 ans). Des parents qui ont fait en sorte d'apporter du bonheur à leurs deux enfants : vacances, jouets, promenades (mais sans être gâtés pourris pour autant).

15. Ton adolescence en quelque mots ?
De sales années. Des études que je n'arrivais pas à suivre, des complexes qui m'empêchaient à faire pas mal de choses, des flirts inexistants et les trahisons amicales/familiales.

17. Ton 1er boulot ?
De vacances, ce fut vendeuse dans la boulangerie d'amis à mes parents. Sinon, c'était caissière à Carrefour Auteuil tout en suivant une formation pour devenir chef de rayon.


Trouvé chez Lady Gagathe

Libellés :


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 08, 2011
La musiiiiqueuuuh


01. Ton style de musique et pourquoi ?
Depuis quelques années maintenant, je suis attirée principalement par le folk. J'aime les sonorités, les voix masculines (pas les paroles car je suis une tâche en anglais et une flemme monumentale de faire les traductions).

02. Le style de musique que tu détestes et pourquoi ?
Plusieurs styles en fait. Je ne supporte pas le rap et le rock (et ce qui s'en suit comme le métal, le hard). Tout ce qui est agressif et absolument pas mélodieux, qui te casse les tympans, et où t'as mal pour le chanteur qui gueule et se tue la voix.

03. Ton chanteur préféré ?
Je n'ai pas vraiment de préférence. J'adore Goldman et Bruel.

04. Ta chanteuse préférée ?
Longtemps, j'ai admiré Lara Fabian mais depuis, personne. Ce qui ne m'empêche pas d'écouter assez souvent Kylie Minogue, Madonna et Miss Spears.

05. Ton groupe préféré ?
The Corrs même s'ils se font méchamment désirer. Tout comme Texas. Alors, en attendant, je me console avec Coldplay.

06. Une chanson culte ?
Aucune. Ou alors, plein. On a tous une chanson qui rappelle un moment du passé.

07. Le meilleur album ?
Aucun. Il y a toujours quelques chansons qui ne doivent pas faire partie d'un album même si on adore l'artiste et qu'il a bien bossé dessus.

08. Joues-tu d'un instrument ? Si oui, lequel ?
Non mais j'aurai bien aimé apprendre le piano ou la guitare.

09. Sais-tu chanter ?
Demandez à ma douche ce qu'elle en pense.

10. Temps par jour à écouter de la musique ?
Le temps de prendre ma douche ou en voiture.

11. Un lecteur de musique que tu emportes ?
Mon iTouch que je délaisse depuis quelques mois (les balades de Bout' étant rares/courtes puis la flemme de refaire ma playlist).

12. 5 chansons que tu écoutes en boucle ?
Jamais. Un bon moyen pour s'en dégoûter.

13. 5 artistes que tu n'aimes pas ?
Les comédies musicales, Lady Gaga, Susan Boyle, Beyoncé, Eminem

14. Écoutes-tu la radio ?
Elle était mise dans le bus lorsque j'allais au lycée. Imposée par le chauffeur donc... Mais jamais je ne l'ai écouté en dehors (et tant mieux). Sauf dernièrement, depuis qu'on a le cabriolet (et ça me donne à chaque fois l'envie de graver mes propres playlist).

Libellés : ,


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 05, 2011
TOP Secret !


01. Mon cocktail secret
: Du Soho avec du jus d'ananas.
02. Mon secret beauté : Biafine, ma crème de jour, de nuit, anti-ride, d'hydratation et j'en passe.
03. Mon rêve secret : Nous rendre heureux.
04. Ma gourmandise secrète : Un carré de chocolat dans une tasse de café.
05. Mon petit plaisir secret : Le contempler de longues minutes, durant son sommeil.
06. Mon défaut secret : Je réfléchis beaucoup trop.
07. Ma qualité secrète : Je suis une grande romantique (mais pas ringarde).
08. Ma collection secrète : Du gloss que j'accumule (en cadeau) mais que je n'utilise jamais.
09. Ma boîte secrète : Une boîte à gâteaux, en métal où sont rangés des lettres, quelques photos, et billets de TGV.
10. Ma phobie secrète : Mourir seule dans la souffrance.

Libellés :


COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 03, 2011
[66] Brèves de vacances


Vacances de merde. Voilà comment je peux résumer ces deux dernières semaines. En dehors du fait qu'on a eu une météo pourrie, nous avons assisté à la mort d'Hercule, le chien de Fred. Il vivait ses derniers jours et c'est tombé durant ses vacances. Le moral et l'ambiance en ont pris un coup, forcément. Et sensible comme je suis, surtout avec les bêtes, j'ai fait de sacrés efforts pour soutenir Fred dans ces moments. On y était préparés mais lorsque ça arrive, on souffre quand même. J'en ai pleuré 4 jours après. Je connaissais Hercule quasi en même temps que Fred. J'étais habituée à ce qu'il pointe le bout de son nez lorsque j'arrivais. Il avait finit par ne plus aboyer, habitué à ma présence. Fred était admirative de voir ce que je pouvais lui faire (s'asseoir pour avoir son bonbon par exemple). Il était content que j'accorde de l'importance à son chien. Les autres s'en fichaient un peu ou bien, le craignait. Il laisse un très grand vide. Le glaucome qu'il avait attrapé début juin aura eu raison de lui (les conséquences comme la dépression mais aussi la vieillesse). On s'y fait doucement. Le garage est vide, on n'entend plus la chaîne, la couette a disparu. On ne culpabilise pas. On se dit qu'il est mieux là-haut, si un paradis existe, et pour les chiens...


Bon, ça a eu un côté positif si j'ose dire. Car la mort d'Hercule a été une bonne occasion de partir mais surtout, se changer les idées. Direction Saverne, à la frontière mosellane alsacienne. Et, ce fut les deux seuls jours de la semaine où le soleil et la chaleur furent présents. Je vous en parlerai plus en détail à la rentrée avec photos de ce mini-séjour improvisé.


Et sinon, j'ai enfin rencontré la bande de potes. De sacrés loustiques ! J'ai été très bien accueillie. On a fait des journées et barbecue avec des fous rires à n'en plus finir. Même mon frère se joint à nous. On revit. Tout simplement... A l'heure où je vous écris, Fred n'a toujours pas été rappelé par Manpower. Il ne va pas s'en plaindre. Et moi non plus. Mais ne vous inquiétez pas, le blog reprend ses habitudes estivales. Alors à vendredi pour un tag.

COMMENTAIRES : (2) REPONSE(S)



août 01, 2011
Le rasoir : Aucun regret


C'était l'année de mes 12 ans. Un après-midi d'été. J'ai sauté le pas après moult réflexions. J'ai pris le rasoir et j'ai vécu ma tout première épilation (à la sauvage, sans crème, simplement sur jambes mouillées, et encore). Ah bah j'vous dis pas quand ma mère l'a découvert. Je me suis fait engueulée. Au début, je ne comprenais pas. Depuis quand les jambes poilues sur une fille, c'est glamour ? Mais non. Elle m'engueulait pour la méthode d'épilation que j'avais choisi.

Le rasoir. Ce petit ustensile que l'on transporte facilement partout, que l'on dégaine à n'importe quel moment. Pratique, pas cher, efficace. Oui mais voilà, j'ai vite compris au fil des semaines, ma lourde connerie. Ce petit ustensile pratique, pas cher et efficace, il fallait que je m'en serve tous les deux jours. Miséricorde ! J'ai calculé le nombre d'années qui m'attendaient, à devoir jouer les contorsionnistes dans ma douche, à remplir la poubelle de ce petit ustensile pratique, pas cher et efficace mais qui se révèle finalement, la bête noire de l'épilation.

Mais les années sont passées. Les habitudes se sont installées. Pour avoir des jambes parfaitement douces, il faudrait que je me rase quotidiennement (je ne le fais pas tout le temps, histoire de laisser ma peau se remettre de ce matraquage, au moins 24h).

J'ai tout de même testé entre temps, l'épilation électrique. Douillette comme je suis, le truc a vite fini au fond d'un tiroir. La cire, m'en faudrait des bandes pour faire toutes ces surfaces ! Donc, à moins de me faire des jambes viriles de mâle, je continue avec le rasoir.

Longtemps, je m'en suis voulue d'avoir fait cette connerie, cet après-midi d'été, l'année de mes 12 ans. Longtemps je me suis dit "Mais pourquoi t'as voulu jouer ta grande ?! Tu pouvais pas en parler à ta mère qui t'aurait montré et expliqué ?". Eh bah non, j'ai voulu jouer femme avant l'heure. Et maintenant, j'en paye le prix.

Je suis allée qu'une seule fois chez l'esthéticienne. Car j'avais reçu une séance gratuite. J'ai morflé. Vous pensez bien. Je pensais être tranquille durant 3 jours, le temps que la repousse se fasse. Mais que nenni ! Le lendemain, ma peau était déjà rugueuse ! (Bon, elle aurait été douce, je ne serais pas retournée chez l'esthéticienne pour autant (pas les moyens et pas le courage de vivre de telles douleurs)).

Mais lorsque je dis que je n'ai aucun regret, c'est que rasoir comme épilation à la cire ou électrique, ma repousse est rapide. Il n'y a qu'à voir avec mes sourcils et ma lèvre supérieure que je fais à la pince à épiler. C'est une habitude que je dois prendre tous les 2 jours. C'est comme quand on veut faire le grand ménage de printemps. Vous avez à peine fini qu'il faut déjà tout recommencer. Bah là, c'est pareil. Quoi que je fasse, ça repousse dans les 24 heures. Alors, entre nous, j'vais pas m'embêter à me payer des séances chez l'esthéticienne 3 fois par semaine et souffrir le martyr. Je préfère me plier en 10 sous ma douche et utiliser ce petit ustensile pratique, pas cher et efficace et me dire que même si c'est la bête noire de très nombreuses femmes, bah il est, à ce jour, mon seul allié.

Libellés :


COMMENTAIRES : (7) REPONSE(S)



« »